Violences faites aux femmes, Guide pratique pour le chirurgien-dentiste

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°1 - 17 janvier 2024 (page 30-33)
Information dentaire

En 2021, 122 femmes ont été tuées par leur partenaire ou ex-partenaire et plus de 213 000 ont déclaré avoir fait l’objet de violences physiques ou sexuelles de la part de leur conjoint ou ex-conjoint [1].

Les violences faites aux femmes constituent aujourd’hui un réel enjeu de santé publique en raison des conséquences directes sur la santé des victimes et indirectes sur le système de santé. La lutte contre ces violences passe par une prise en charge pluridisciplinaire dans laquelle le chirurgien-dentiste a toute légitimité d’action, à différents niveaux.

 

L’article 51 de la loi du 4 août 2014 pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes énonce que tout professionnel de santé est dans l’obligation de se former sur cette thématique [2]. Les objectifs d’une telle formation sont principalement de savoir repérer les violences, de prendre en charge les victimes et de les orienter vers un réseau de partenaires intervenant chacun dans leur champ de compétences et de façon complémentaire. En concertation avec les instances professionnelles, un livret pédagogique a été développé pour les chirurgiens-dentistes [3]. À travers cet article, nous proposons de détailler huit actions pratiques de lutte contre les violences faites aux femmes dans un contexte de pratique dentaire.

Être concerné

Le conseil de l’Ordre des chirurgiens-dentistes met à disposition sur son site internet des affiches de sensibilisation sur les violences faites aux femmes. Ces affiches doivent être accrochées dans des endroits stratégiques répondant à un double objectif. Il convient de choisir préférentiellement deux types d’emplacement :

1) des lieux suffisamment passants (accueil, salle d’attente) pour montrer l’implication de l’équipe à un maximum de patientes ;

2) des lieux plus isolés et confidentiels (toilettes, salle radiologique), où la victime pourra se trouver sans son agresseur. Ce dernier, du fait de son emprise psychologique et/ou physique, s’avère bien souvent justement être la personne accompagnante.

Une version imprimable de l’affiche est téléchargeable via ce lien : https://arretonslesviolences.gouv.fr/sites/default/files/2020-04/affiche_chirurgien.ne_dentiste.pdf

Être alerté

Il n’existe pas de profil type de victimes de violences. Toutes les classes sociales, les âges et les cultures peuvent être touchés, sans distinction. Il est donc fort probable que nos patientèles comptent de nombreuses victimes de violences non déclarées. Nous savons toutefois que…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Santé publique

Article réservé à nos abonnés Le cobalt-chrome : un danger contemporain ?

Comme toute discipline, l’odontologie a su évoluer au gré des progrès, des recherches et des normes. À l’heure du biomimétisme,...
Santé publique

Article réservé à nos abonnés Prise en charge d’un enfant porteur de troubles du spectre autistique au cabinet dentaire

La prise en charge des patients en situation de handicap au cabinet dentaire peut se révéler complexe. Bienveillance, maîtrise technique...
Santé publique

Article réservé à nos abonnés Quatre questions pour améliorer la prise en charge des patients en situation de handicap au cabinet dentaire

Malgré le droit, près d’un demi-million de personnes en situation de handicap n’auraient pas suffisamment, voire pas du tout accès...
Santé publique

Article réservé à nos abonnés Obésité et santé bucco-dentaire, un défi d’actualité

MOTS-CLÉS : Obésité, santé orale, parodontite, lésion carieuse L’obésité, définie par un indice de masse corporelle (IMC) ≥ 30 kg/m2, est...
Santé publique

Article réservé à nos abonnés Traitement contemporain d’une situation d’usure érosive

Les patients atteints d’usure érosive (de nature chimique) consultent de manière quasi exponentielle au sein des cabinets avec des degrés...
Santé publique

Article réservé à nos abonnés Des probiotiques pour lutter contre les maladies parodontales ?

Pour les maladies parodontales, qui sont des maladies inflammatoires chroniques d’origine bactérienne, l’utilisation de probiotiques pourrait sembler intéressante. Depuis maintenant quelques années, les micro-organismes...