Vissage et dévissage en prothèse implanto-portée

  • Par
  • Publié le . Paru dans Biomatériaux Cliniques n°1 - 15 mars 2017 (page 62-68)
Information dentaire
La connexion vissée est largement utilisée en prothèse sur implant. Initialement, il s’agissait d’assembler l’implant au pilier, sur lequel une prothèse était vissée ou scellée.
Plus récemment, de nouvelles techniques prothétiques ont autorisé une simplification de l’assemblage : une seule vis vient directement maintenir la couronne à l’implant. Lors du vissage, il s’établit une pression entre les éléments assemblés. C’est le couple de serrage qui, transmis au corps de la vis, génère une tension entre la tête et les spires de la vis. Malheureusement, il existe une incertitude importante dans la relation qui lie ce couple à la tension qu’il génère.
Cette prise de conscience de l'une des limitations du vissage peut aider le clinicien à choisir la meilleure stratégie lui permettant d’éviter les complications prothétiques susceptibles d’en découler.

Partie 1 - Fonctionnement d’un assemblage vissé, technique de vissage fiable

Parmi les disciplines chirurgicales, l’implantologie dentaire est considérée comme un modèle de fiabilité. Certaines études annoncent des taux de survie à dix ans supérieurs à 95 % [6]. Cependant, ces résultats font abstraction des complications ou échecs qui n’affectent pas l’implant lui-même [1] : la question de la fiabilité prothétique reste donc posée.

La situation se révèle ainsi nettement moins favorable une fois ce critère pris en compte : une revue de littérature de 2007 [10] relate que, sur une période d’observation de 5 ans, près de 40 % des patients porteurs de prothèse fixe implanto-portée ont rencontré des complications.

L’essor du traitement implantaire accroît chaque année la fréquence de ces problèmes ; en outre, la diversification des types d’implants et la multiplication des fabricants rendent la prise en charge des patients plus délicate.

L’architecture implanto-prothétique se compose généralement de deux ou trois étages, à savoir l’implant, le pilier et la couronne, la couronne et le pilier étant parfois solidarisés si une solution transvissée directement à l’implant est retenue. L’assemblage se fait par vissage et/ou scellement. Chaque jonction joue le rôle de rupteur sous contrainte, entraînant une désolidarisation.

La localisation de la complication permet, le plus souvent, d’en évaluer la gravité pour le support implantaire. Ainsi, un problème superficiel, tel un éclat de céramique ou un descellement, ne met jamais en péril l’implant lui-même. En revanche, lorsqu’une fracture de vis survient dans le filetage interne, on peut être amené à déposer et remplacer l’implant si le fragment ne peut être éliminé ou si l’intervention a détérioré le filetage (fig. 1).


Ces complications mécaniques révèlent l’inadaptation du système implanto-prothétique aux contraintes auxquelles il est confronté, conséquence…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Matériaux à empreinte élastiques : les silicones par addition

Appelés également vinylpolysiloxanes (VPS), les silicones par addition sont les matériaux les plus utilisés dans l’élaboration d’empreinte élastique pour prothèse...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés What is ABRZ?

Definition of ABRZ The Acid Base Resistant Zone (ABRZ)1 is firstly reported [1] in 2004 as a part of the microstructure observed...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Understanding caries as a non-communicable disease current concepts of etiology and pathogenesis

Professeur à la Faculté de Sciences médicales de l’Université de Talca au Chili, Rodriguo Giacaman est un expert international en...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Overlay en composite réalisé par impression 3D : un des premiers cas cliniques et premières réflexions

La fabrication additive, plus couramment appelée impression 3D, est abordée depuis maintenant plusieurs années dans le domaine de la médecine...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Phénomènes d’usures par frottement au sein des dispositifs médicaux… En toute simplicité

Pascale Corne a réalisé une thèse d’université sur les mécanismes d’usures au sein des connexions implantaires co-dirigée par Jean Geringer,...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Usure abrasive à trois corps ou « Abrasion »

L’usure est la détérioration que produit l’usage. Au niveau des tissus dentaires, c’est une manifestation physiologique, cumulative et irréversible qui...