Vous connaissez les MIH, découvrez les HSPM

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°8 - 22 février 2023 (page 28-30)
Information dentaire
Au cours de cette conférence, une nouvelle forme d’hypominéralisation des dents temporaires a été présentée : les HSPM (Hypomineralized Second Primary Molars). Cousines des MIH (Molar Incisor Hypomineralisation), ces hypominéralisations affectent les deuxièmes molaires temporaires. Pathologie touchant près d’un enfant sur quinze, le chirurgien-dentiste se doit de savoir la diagnostiquer, établir une stratégie de prévention du risque carieux et en traiter les éventuelles conséquences.

Responsable scientifique : Serena Lopez

Intervenantes : Tiphaine Davit-Béal, Michèle Muller-Bolla

Comment définir les HSPM et quelles sont leurs caractéristiques ?

Les HSPM sont définies par Serena Lopez comme des « hypo-minéralisations touchant d’une à quatre deuxièmes molaires temporaires, caractérisées par la présence d’opacités délimitées, blanches crémeuses, jaunes ou marrons, de ruptures post-éruptives de l’émail ou de lésions carieuses ou de restaurations de localisation atypiques. Il existe une grande variabilité de sévérité et de dents atteintes » (fig. 1). Ces HSPM, qui multiplient le risque carieux par 4, toucheraient un enfant sur 15, contre un enfant sur 7 pour les MIH, mais une association des deux pathologies peut être retrouvée. Serena Lopez souligne « qu’une attention toute particulière devra être apportée aux premières molaires permanentes à la suite d’un diagnostic de HSPM, car elles constituent un signe prédictif mais non systématique des MIH ». Aussi, tout comme les MIH, l’étiopathogénie multifactorielle des HSPM n’est pas encore clairement élucidée. Sont toutefois évoqués : des maladies pendant la grossesse ou la première année de la vie, des accouchements prématurés, etc.

Quelles sont les solutions thérapeutiques disponibles ?

Les solutions thérapeutiques ont été exposées par Michèle Muller-Bolla et Tiphaine Davit-Béal, selon le gradient de prévention définit par la Haute Autorité de Santé : primaire (action visant à éviter l’apparition d’une maladie), secondaire (action à un stade précoce de l’évolution), tertiaire (action sur les complications et les risques de récidives).

Prévention primaire

La fluoration reste le meilleur moyen de prévention primaire de la maladie carieuse. Des rappels sur les apports fluorés en fonction de l’âge ont ainsi été présentés : des dentifrices à 1 000 ppm sont préconisés jusqu’à…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Odontologie pédiatrique

Article réservé à nos abonnés Les clés de la réussite en odontologie pédiatrique

Responsable scientifique : Frédérique d’Arbonneau Intervenante : Lucile Goupy Chapitre 1 Juliette a besoin d’aller chez le dentiste La première...
Odontologie pédiatrique

Article réservé à nos abonnés Première consultation en odontologie pédiatrique et dépistage orthodontique

Si la première consultation permet de dépister les pathologies dentaires éventuelles, elle est également l’occasion de connaître l’environnement de l’enfant...
Odontologie pédiatrique

Article réservé à nos abonnés État de santé orale des enfants : enquête dans les classes de CP des zones d’éducation prioritaires de l’Hérault, en 2020-2021 et 2021-2022

Objectif : Évaluer la santé bucco-dentaire des enfants de 6 à 7 ans en Cours Préparatoire (CP) dans les écoles...
Odontologie pédiatrique

Article réservé à nos abonnés Carie précoce de l’enfance : réhabilitation à l’aide de coiffes pédiatriques préformées esthétiques

Présentation des coiffes pédiatriques Les coiffes pédiatriques préformées (CPP) sont des éléments prothétiques unitaires mis en place pour remplacer les...