NRPI NRPI – Les tissus péri-implantaires : préserver et reconstruire

89,00

UGS : LIV0011388 Catégories : , Editeur : Information dentaireAnnée : 2022Numéro : 4Nombre de pages : 130
Feuilleter les premières pages
Vous accédez dès l'achat à la version numérique.

Description

Sommaire

Avant-propos
Paul Mattout

Préface
Jean-Baptiste Verdino

La préservation, plus prévisible que la reconstruction : vue d’ensemble du flux numérique analogique et digital
Edmond Armand Bedrossian, Edmond Bedrossian

Tendances actuelles en régénération osseuse guidée
Edgard El Chaar, Ye Shi, Pierre Wohlgemuth

Dix ans d’expérience en régénération osseuse guidée avec les allogreffes
Carole Leconte

Intérêt biologique et esthétique des tissus mous péri-implantaires dans le secteur antérieur : aspects fondamentaux et cliniques
Jean-Pierre Gardella

Création et préservation du « berceau gingival » en implantologie unitaire immédiate
Vincent Choquet

Implants zygomatiques après échec de régénération osseuse dans le cadre d’une réhabilitation bimaxillaire implanto-portée
Sepehr Zarrine

La fausse gencive prothétique dans les cas de réhabilitations complètes maxillaires implanto-portées : intérêts et pièges
Harmik Minassian, Jean-Baptiste Verdino, Jean-Michel Moal

Substituts osseux dans les comblements sinusiens : résultats histologiques et cliniques
Frédéric Silvestri, Mathilde Trabuc, Chloé Mense, Grégory Stephan


Avant-propos

Pourquoi une nouvelle collection NRPI ? (Nouvelle Revue de Parodontologie et d’Implantologie). Parce que le numéro du JPIO de décembre 2020 signait la fin d’une histoire.

En effet, après plus de vingt années en qualité de Rédacteur en chef, j’ai quitté le JPIO qui fusionnait dans un journal d’omnipratique. La parodontologie française se devait de garder un titre spécifiquement consacré à la parodontologie et l’implantologie. Je dirige cette nouvelle collection d’ouvrages, la NRPI, éditée par L’Information Dentaire. Un comité scientifique prestigieux assure l’analyse et la qualité des textes proposés à chaque édition par un Coordinateur invité. Ils sont soumis chacun à trois rapporteurs.

Le format est celui d’une monographie de dimension internationale autour d’un sujet choisi par le Coordinateur invité et le Directeur de collection. Ainsi, dans cette période où les évolutions sont nombreuses et où les innovations se multiplient, la NRPI devient le rendez-vous incontournable de la spécialité.


Préface

Quand Paul Mattout m’a sollicité pour être le coordinateur invité d’une édition de sa collection NRPI, je me suis interrogé sur le thème qui pouvait apporter un plus dans une période aussi prolifique en publications.

Pratiquant depuis plus de trente ans, j’ai toujours voulu résoudre les cas cliniques le plus simplement possible pour éviter à mes patients des plans de traitement longs, complexes ou à risques.

Reprenant à mon compte les mots du Dr Bedrossian – « La préservation est plus prévisible que la reconstruction » –, j’ai tenté, à chaque fois que cela était possible, de m’affranchir des techniques de greffes et de reconstructions et de privilégier l’utilisation de l’os résiduel. Mais nous savons qu’il est bien établi que la pérennité des traitements implantaires est associée à la qualité de l’aménagement des tissus mous et des tissus durs. C’est pourquoi j’ai demandé à des experts nationaux et internationaux de nous exposer leurs concepts et leurs techniques chirurgicales.

Certains (Dr Bedrossian) se sont attachés à montrer l’importance du flux numérique pour optimiser la préservation tissulaire lors du placement des implants. D’autres, comme Dr El Chaar et Dr Leconte, décrivent leurs protocoles de régénération osseuse pré-implantaire, afin de placer les implants dans des conditions optimales. L’équipe du Dr Silvestri opte pour la combinaison de substituts osseux dans les comblements sinusiens. Dr Gardella et Dr Choquet se sont pour leur part focalisés sur la gestion des tissus mous en zone esthétique. Quant au Dr Zarrine, c’est une solution de secours qu’il expose en cas d’échec des techniques de régénération ou de greffe. Enfin, Dr Minassian décrit l’intérêt de la fausse gencive dans les reconstructions complètes pour favoriser un profil d’émergence permettant d’optimiser l’esthétique, le confort et surtout l’accès à une hygiène performante.

Je suis sûr que ce panel d’auteurs apportera ici quelques réponses à des problèmes que beaucoup d’entre nous rencontrons dans nos abords thérapeutiques en implantologie.

Dr Jean-Baptiste verdino

Vous aimerez peut-être aussi…