– 9,4 % : 2020, année noire pour les dépenses de soins dentaires

  • Publié le .
Information dentaire

Selon les données publiées par l’Assurance maladie le 27 janvier, les remboursements de soins dentaires ont progressé de 9,6 % au mois de décembre comparés au mois de décembre 2019 après + 5,9 % en novembre. L’activité reste donc soutenue et tout indique que le deuxième confinement n’a pas eu d’impact sur les cabinets dentaires, les recours aux soins ayant été maintenus.

Sur l’ensemble de l’année 2020 les remboursements de soins dentaires reculent de – 9,4 % par rapport à 2019. Selon l’Assurance maladie cette baisse « a été minorée par l’impact des revalorisations apportées sur la part obligatoire permettant une diminution des dépassements dans le cadre du « reste à charge 0 » instaurée à la fin du premier trimestre 2019 ». Sans cet « effet convention » la baisse aurait été de – 13,3 % calcule-t-elle.

La CNAM souligne également que le dispositif d’indemnisation pour perte d’activité (Dipa) mis en place pour compenser la perte d’activité des professionnels de santé ramène finalement le taux de croissance des honoraires dentaires à – 2,1 % pour l’année 2020.

Sur l’ensemble de l’année, les remboursements de médecine générale baissent de – 6,1% hors Dipa et – 4,1% avec les avances Dipa. La baisse des consultations en présentiel (- 530 M€ par rapport à 2019) n’a pas été totalement compensée par l’augmentation importante du recours aux téléconsultations (+ 310 M€ par rapport à 2019). Les remboursements des soins de médecine spécialisée s’établissent à – 6,7% hors Dipa et – 4,2 % avec.

Globalement, les remboursements de soins du régime général ont progressé de 6,5%, dont + 3,6% pour les remboursements de soins de ville, + 9,0 % pour les remboursements de soins en établissements médicaux. « La structure des remboursements de soins de ville a été profondément modifiée par la crise sanitaire et la réponse des pouvoirs publics face à celle-ci », indique la CNAM qui distingue quatre phases :

– janvier et février 2020 : période de pré-confinement, les remboursements sont restés dans le prolongement de la dynamique de 2019 ;

– mars à mai 2020 : premier confinement avec une baisse généralisée des soins de ville, plus ou moins importante selon les secteurs. Très forte augmentation des indemnités journalières et des téléconsultations.

– juin à août 2020 : retour des remboursements à une dynamique comparable à celle d’avant la crise sanitaire avec des disparités importantes par postes: rattrapage pour certains (actes techniques des spécialistes, soins dentaires), activité encore faible pour d’autres (consultations en présentiel, transports sanitaires) ;

– septembre à décembre : forte accélération globale des remboursements de ville en raison de la forte et rapide montée en charge des tests RT-PCR en biologie, des tests antigéniques, des délivrances de masques et accélération des indemnités journalières.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Economie de la santé

+4,4 % en 2023 : le désengagement de l’assurance maladie se fait sentir sur les dépenses de soins dentaires

Les remboursements des soins dentaires augmentent de 4,4 % sur l’ensemble de l’année 2023 par rapport à 2022, selon un...
Economie de la santé

Les recommandations de l’OMS pour encadrer l’intelligence artificielle en santé

L’OMS a publié le 18 janvier des lignes directrices sur « l’éthique et la gouvernance de l’intelligence artificielle (IA) »...
Economie de la santé

Les complémentaires santé financent 57 % du dispositif « 100 % santé » en dentaire

En 2022, les organismes complémentaires santé (mutuelles, prévoyances et assurances) ont versé 32,8 millards d’euros (Md€) de prestations, après 31,6...
Economie de la santé

Sur fond de transfert de charges en dentaire, la Mutualité annonce des cotisations en hausse moyenne de 8,1 %

Le ministre de la Santé, Aurélien Rousseau, qui avait estimé le 6 décembre dans les colonnes du Midi Libre que...
Economie de la santé

Prestations sociales : la France toujours championne d’Europe

Retraite, santé, indemnisations chômage, allocations familiales, aides au logement… En 2022, la France a consacré 849 milliards d’euros à ces...
Economie de la santé

Le secteur dentaire attendu en hausse de 4 % pour 2023 selon un assureur

« Notre analyse portant sur l’évolution de la consommation de soins sur les 8 premiers mois de l’année 2023 confirme une...