Activité physique et sédentarité : quid des recommandations actuelles ?

  • Par
  • Publié le . Paru dans Parodontologie Implantologie Orale, un nouveau regard n°4 - 15 novembre 2023 (page 84-86)
Information dentaire

L’activité physique et la sédentarité sont deux déterminants majeurs de la santé. Il n’est plus à démontrer que la pratique régulière d’une activité physique joue un rôle central non seulement dans la prévention, mais également dans le traitement d’un très grand nombre de maladies non transmissibles. Pratiquer régulièrement une activité physique contribue ainsi à la diminution de 30 % de la mortalité (toutes causes confondues [1]), de 30 % du risque de maladies cardiovasculaires (hypertension artérielle, accidents vasculaires cérébraux, infarctus du myocarde [2]), de 25 à 35 % du risque de diabète de type 2 [3], ou encore à la réduction de 20 à 25 % des principaux cancers (sein, côlon, poumon). Les bénéfices de l’activité physique sur la santé mentale sont également nombreux : réduction de l’anxiété et des symptômes dépressifs [4], diminution du risque de maladie d’Alzheimer et amélioration des fonctions cognitives et de la qualité du sommeil. En contrepartie, l’inactivité physique a des effets délétères sur la santé et tue autant que le tabagisme en étant responsable de plus de 5 millions de décès/an dans le monde [5].

Les comportements sédentaires, indépendamment de l’activité physique, viennent par ailleurs se sur ajouter à l’impact sanitaire global, puisqu’ils représentent la 4e cause de mortalité à l’échelle mondiale et sont associés à un risque augmenté de ces mêmes maladies non transmissibles [6].

Au-delà de l’impact sanitaire, l’activité physique a également des effets bénéfiques sur les différentes composantes de la condition physique (endurance cardiorespiratoire, force musculaire, équilibre, souplesse et coordination), sur la qualité de vie et sur la santé sociale [7, 8].

En raison de ces enjeux, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a élaboré un plan d’action mondial pour promouvoir l’activité physique (plan 2018 2030, « Une popu

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Santé publique

Lutte contre les maladies non transmissibles : l’OMS s’en prend aux industriels

L’OMS Europe appelle les gouvernements des Etats du continent à contrer les stratégies des industriels qui « interférent et influent sur...
Santé publique

Violences sexuelles et sexistes : premières mesures gouvernementales pour le secteur santé

Le ministère de la Santé a présenté le 31 mai « une première série de mesures concrètes » pour prévenir...
Santé publique

Article réservé à nos abonnés Risques sanitaires des JO 2024 vus par l’infectiologue : tout est prévu, sauf l’imprévisible ?

L’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques (JOP) du 26 juillet au 8 septembre 2024 en France, premiers jeux de l’ère post-Covid, provoquera...
Santé publique

Bonne tenue globale de la vaccination en 2023

L’adhésion et le recours à la vaccination sont en hausse en France, constate Santé publique France (SPF) à l’occasion de...
Santé publique

Journée mondiale sans tabac : « Protéger les enfants de l’ingérence de l’industrie du tabac »

« Protéger les enfants de l’ingérence de l’industrie du tabac », sera le thème de la « Journée mondiale sans tabac » du 31...
Santé publique

L’excès de sel européen

Chaque jour, les maladies cardiovasculaires tuent 10 000 personnes en Europe soit plus de 4 millions par an (42,5 % des...