Armatures en zircone : peut-on sabler ?

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire
Information dentaire

Le sablage de l’intrados et de l’extrados de zircone tétragonale polycristalline yttriée (Y-TPZ) est utilisé pour améliorer la liaison avec la céramique cosmétique et accroître la surface pour le scellement. Cependant, le sablage introduit des défauts de surface agissant comme des concentrateurs de contrainte et pouvant compromettre la résistance mécanique.

Le but de cette étude était d’explorer les effets du sablage et du traitement thermique sur la microstructure, la résistance à la flexion bi-axiale et la fiabilité de la zircone Y-TPZ avant émaillage et scellement.

Quarante-huit disques (15 mm de diamètre et 0,5 mm d’épaisseur) de zircone Y-TPZ ont été répartis en 6 groupes. Trois modalités de traitement ont été appliquées à la face supérieure correspondant à l’extrados (sablage, sablage suivi d’un traitement thermique et témoin sans traitement) et deux à la face inférieure correspondant à l’intrados (sablage et témoin sans traitement) afin de mimer les processus visant à l’émaillage et au scellement. Le sablage a été réalisé à l’alumine de granularité 110 µm. La résistance à la fracture a été évaluée avec un test de flexion bi-axial : le dessus faisant face au piston et le dessous supporté par trois pointeaux. Les résultats ont été statistiquement traités par analyse de variance. Les surfaces traitées et fracturées ont été observées au microscope électronique à balayage. Le contenu relatif de la phase monoclinique a été quantifié par diffraction aux rayons X.

Le groupe présentant une surface sablée sur la face inférieure présentait une résistance à la flexion majorée par rapport au groupe témoin (p < 0,001). Les images des échantillons sablés montraient une surface rugueuse et irrégulière. La fracture était initiée du côté en tension, opposé à l’application de la force. Aucune différence n’a été observée entre les trois groupes pour le traitement de la surface supérieure.

Dans les limites de cette étude in vitro, les résultats suggèrent que le sablage de l’intrados d’armatures en zircone Y-TZP accroît la résistance à la flexion, alors qu’il est sans effet sur la résistance au niveau de l’extrados.


Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Revue de presse

Lésions endo-parodontales et pronostic thérapeutique

Les lésions endo-parodontales sont caractérisées par une communication pathologique entre les tissus endodontiques et parodontaux donnant lieu à une expression...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Bruxisme et jeunes patients

En 2018, un consensus international est parvenu à définir le bruxisme de sommeil (i.e. BS ou SB pour sleeping bruxism)...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Gestion des patients atteints de maladies inflammatoires chroniques ou auto-immunes sous traitements immunosuppresseurs : une enquête des pratiques des chirurgiens-dentistes français

Contexte La fréquence des maladies inflammatoires chroniques ou auto-immunes (MICA) varie considérablement d’une population à l’autre, avec une prévalence dans...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Châssis de prothèse amovible : cobalt-chrome ou alliages de titane ?

En prothèse amovible à infra­structure métallique, les alliages Co-Cr constituent le matériau de choix par ses propriétés de résistance et...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Sécuriser ses décisions thérapeutiques

L’exercice quotidien d’omnipratique nous conduit fréquemment à nous poser la question de la réalisation d’une intervention en accord avec les...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Leucoplasie orale et imiquimod

Limiquimod (analogue nucléosidique de la famille des imidazoquinolines) est un immunomodulateur dont l’activité repose essentiellement sur son rôle de ligand...