Armatures en zircone : peut-on sabler ?

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire
Information dentaire

Le sablage de l’intrados et de l’extrados de zircone tétragonale polycristalline yttriée (Y-TPZ) est utilisé pour améliorer la liaison avec la céramique cosmétique et accroître la surface pour le scellement. Cependant, le sablage introduit des défauts de surface agissant comme des concentrateurs de contrainte et pouvant compromettre la résistance mécanique.

Le but de cette étude était d’explorer les effets du sablage et du traitement thermique sur la microstructure, la résistance à la flexion bi-axiale et la fiabilité de la zircone Y-TPZ avant émaillage et scellement.

Quarante-huit disques (15 mm de diamètre et 0,5 mm d’épaisseur) de zircone Y-TPZ ont été répartis en 6 groupes. Trois modalités de traitement ont été appliquées à la face supérieure correspondant à l’extrados (sablage, sablage suivi d’un traitement thermique et témoin sans traitement) et deux à la face inférieure correspondant à l’intrados (sablage et témoin sans traitement) afin de mimer les processus visant à l’émaillage et au scellement. Le sablage a été réalisé à l’alumine de granularité 110 µm. La résistance à la fracture a été évaluée avec un test de flexion bi-axial : le dessus faisant face au piston et le dessous supporté par trois pointeaux. Les résultats ont été statistiquement traités par analyse de variance. Les surfaces traitées et fracturées ont été observées au microscope électronique à balayage. Le contenu relatif de la phase monoclinique a été quantifié par diffraction aux rayons X.

Le groupe présentant une surface sablée sur la face inférieure présentait une résistance à la flexion majorée par rapport au groupe témoin (p < 0,001). Les images des échantillons sablés montraient une surface rugueuse et irrégulière. La fracture était initiée du côté en tension, opposé à l’application de la force. Aucune différence n’a été observée entre les trois groupes pour le traitement de la surface supérieure.

Dans les limites de cette étude in vitro, les résultats suggèrent que le sablage de l’intrados d’armatures en zircone Y-TZP accroît la résistance à la flexion, alors qu’il est sans effet sur la résistance au niveau de l’extrados.


Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Santé parodontale et orthodontie : quelle méthode ?

Un beau visage est un avantage préférable à toutes les lettres de recommandation. » Cette citation d’Aristote résonne dans nos sociétés...
Revue de presse

Covid-19 et tests salivaires : quel enjeu pour les chirurgiens-dentistes ?

En santé publique, la mesure classique pour ralentir et enrayer le développement d’une épidémie consiste à détecter, tester, isoler et...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Effets de la nutrition et des hormones sur le résultat du traitement par appareil fonctionnel chez les patients présentant une malocclusion squelettique de classe II

Les malocclusions squelettiques de classe II, par prognathie maxillaire et/ou rétrognathie mandibulaire, sont l’une des dysmorphoses les plus fréquentes. Jusqu’à...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Troubles respiratoires obstructifs du sommeil de l’enfant dans la population orthodontique : prévalence du risque positif et des associations

Les troubles respiratoires obstructifs du sommeil (TROS) pédiatriques décrivent un spectre de maladies allant du ronflement au syndrome de résistance...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Prothèses maxillo-faciales et chirurgien-dentiste : un lien pour toute la vie

Le domaine de la prothèse maxillo-faciale (PMF) est plutôt mal connu des omnipraticiens qui le considèrent, souvent à raison, comme...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Maturation des vertèbres cervicales : les stades post-pubères sont-ils atteints pour tous les sujets ?

Des études scientifiques montrent que la réponse de croissance mandibulaire à la thérapeutique orthopédique des malocclusions de classe II est plus...