Arrêt de travail en ligne pour les cas contact à l’isolement

  • Publié le .
Information dentaire

Pour que les personnes identifiées par l’Assurance maladie comme cas contact à risque puissent s’isoler pendant le temps nécessaire, notamment si elles ne peuvent pas télétravailler, un arrêt de travail spécifique a été mis en place. Depuis le 3 octobre, il est possible d’effectuer les démarches en ligne depuis le site https://declare.ameli.fr/

Après avoir effectué sa demande, l’assuré pourra bénéficier d’un arrêt de 7 jours débutant à la date à laquelle l’Assurance maladie l’a contacté pour l’inviter à s’isoler et à réaliser un test. « Pour les assurés qui se seraient déjà spontanément isolés avant cette date, l’arrêt pourra être rétroactif dans la limite de 4 jours, précise la Cnam. Et, dans l’hypothèse où les résultats de test ne seraient pas encore connus à la fin de l’arrêt initial, l’assuré pourra demander une prolongation de celui-ci dans la limite de 7 jours supplémentaires ».

Le versement des indemnités journalières et l’envoi d’une attestation d’isolement valant arrêt de travail dérogatoire n’interviendront qu’après que l’Assurance maladie aura vérifier que l’assuré est bien connu en tant que cas contact à risque.

Le téléservice de la Cnam, « Contact Covid », a tracé 1,144 million de cas contacts « pour 390.000 patients testés positifs au Covid-19 », depuis son lancement le 13 mai, a indiqué fin septembre Thomas Fatome, le directeur général de la Cnam, lors d’une audition à l’Assemblée nationale.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

COVID-19

Covid-19 : la vaccination est efficace à plus de 90 % pour réduire les formes graves chez les plus de 50 ans

« La vaccination est efficace à plus de 90 % pour réduire les formes graves de Covid-19 chez les personnes de...
COVID-19

Covid-19 : la HAS recommande une dose de rappel à six mois pour les professionnels de santé

La Haute autorité de santé (HAS) recommande aux professionnels de santé l’administration d’une dose de rappel six mois minimum après...
COVID-19

Vacciner au cabinet

Si les chirurgiens-dentistes font évidemment partie des professionnels de santé aptes à vacciner contre la Covid-19, ils ne pouvaient le faire...
COVID-19

Obligation vaccinale au 15 septembre : au moins une dose sinon rien

Dans les cabinets dentaires, à compter du 15 septembre et jusqu’au 15 octobre inclus, seules sont autorisées à exercer leurs...
COVID-19

Covid-19 : guide soignant, version 3

L’Ordre des chirurgiens-dentistes a publié le 23 juillet, la version 3 des « Recommandations d’experts pour la prise en charge des patients nécessitant...
COVID-19

Covid-19 : le monde de la santé favorable à l’obligation vaccinale pour ses professionnels

Face à la progression rapide du variant Delta (près de 50 % des cas détectés en France) et alors que...