Arrêt de travail en ligne pour les cas contact à l’isolement

  • Publié le .
Information dentaire

Pour que les personnes identifiées par l’Assurance maladie comme cas contact à risque puissent s’isoler pendant le temps nécessaire, notamment si elles ne peuvent pas télétravailler, un arrêt de travail spécifique a été mis en place. Depuis le 3 octobre, il est possible d’effectuer les démarches en ligne depuis le site https://declare.ameli.fr/

Après avoir effectué sa demande, l’assuré pourra bénéficier d’un arrêt de 7 jours débutant à la date à laquelle l’Assurance maladie l’a contacté pour l’inviter à s’isoler et à réaliser un test. « Pour les assurés qui se seraient déjà spontanément isolés avant cette date, l’arrêt pourra être rétroactif dans la limite de 4 jours, précise la Cnam. Et, dans l’hypothèse où les résultats de test ne seraient pas encore connus à la fin de l’arrêt initial, l’assuré pourra demander une prolongation de celui-ci dans la limite de 7 jours supplémentaires ».

Le versement des indemnités journalières et l’envoi d’une attestation d’isolement valant arrêt de travail dérogatoire n’interviendront qu’après que l’Assurance maladie aura vérifier que l’assuré est bien connu en tant que cas contact à risque.

Le téléservice de la Cnam, « Contact Covid », a tracé 1,144 million de cas contacts « pour 390.000 patients testés positifs au Covid-19 », depuis son lancement le 13 mai, a indiqué fin septembre Thomas Fatome, le directeur général de la Cnam, lors d’une audition à l’Assemblée nationale.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

COVID-19

L’URPS chirurgiens-dentistes Ile-de-France appelle à la vigilance face à la reprise de l’épidémie de COVID-19

« Restons vigilants. Restons mobilisés. Continuons à faire appliquer dans nos cabinets les gestes barrières. Ils sont essentiels pour limiter la...
COVID-19

Covid long pour 55 % des patients hospitalisés en Chine

Si, deux ans après leur hospitalisation, la santé physique et mentale des patients atteints du Covid-19 s’est améliorée, quelle que...
COVID-19

Alerte sur les masques FFP2 de forme KN 95

Dans un communiqué du 17 mai, l’Institut national de recherche et de sécurité (INRS) « ne recommande pas l’utilisation des masques...
COVID-19

« La pandémie n’est pas finie », prévient l’Académie nationale de médecine

« La pandémie n’est pas finie », s’alarme l’Académie nationale de médecine pour qui l’allègement des mesures contre la Covid-19 est « prématuré »....
COVID-19

Covid-19 : un chirurgien-dentiste ne peut pas refuser de soigner un patient non vacciné, sans passe vaccinal ou sans test négatif

« Contrairement à ce qu’elle prévoit pour les établissements de santé, la loi ne subordonne pas l’accès du cabinet dentaire à...