Beautés chinoises

  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°44 - 15 décembre 2021
Information dentaire

Après Don Ganh, Nam, C’est le soir qui vient et Le rêve du papillon en jaune et noir, ses premiers romans ayant pour décor le Vietnam cher à son cœur, notre confrère Patrick Taisne Nguyên, chirurgien-dentiste en Eure-et-Loir et écrivain, signe son cinquième ouvrage.

Beautés chinoises raconte deux histoires croisées, l’une très récente au Vietnam, l’autre à Paris, une intrigue prenant ses racines dans les manipulations politiques qui ont entaché la fin des années soixante-dix.
En quatrième de couverture, ce roman intimiste se laisse dévoiler par cet extrait, qui montre tout son engagement et sa poésie :

Sur Nguyen Trai, une interminable foule en colère qui défile, ondulant comme la houle de l’océan. Zoomés avec mon smartphone depuis la terrasse de l’hôtel, des visages anonymes à l’infini. Ils sont trop nombreux pour laisser des traces précises dans le futur souvenir de cet instant troublant. Spectacle patriotique : des centaines de drapeaux rouges frappés d’une étoile jaune unique se dressent et flottent dans le grand vent de l’Histoire. […] « On ne vend pas la terre ancestrale sur laquelle le peuple marche et vit ! » scande la meute bravache en révolution, alors que la police antiémeute, asservie à un pouvoir vacillant, lui fait face avec ostentation.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

À découvrir

Article réservé à nos abonnés Jean Hélion, l’abstrait dérouté par le déroulé de la vie

Droites lignes et retour de bâton Peut-on être un chantre majeur de l’abstraction dans les Années 30, proche de Mondrian, et revenir...
À découvrir

Article réservé à nos abonnés Ces liens que Lyon tisse au cœur du vivant

« Qu’un ami véritable est une douce chose »… La Fontaine a raison ; mais on dit aussi « qui aime bien...
À découvrir

Article réservé à nos abonnés Spécial Tendances – avril 2024

« On n’a pas deux fois l’occasion de faire une bonne première impression… » Si le professionnalisme de l’équipe dentaire contribue pour...
À découvrir

Le dentiste faisait le Guignol

Canut comme ses parents, puis marchand forain, Laurent Mourguet, né à Lyon le 3 mars 1769, devient, à 24 ans, arracheur de dents. Le...
À découvrir

Article réservé à nos abonnés Copies qu’on forme

Ados et robots : demain la veille Comment les questions sur la formation de l’identité de genre, au fil de l’apprentissage...
À découvrir

Article réservé à nos abonnés Antoine Le Roux de La Fondée, le dernier élève-associé de Pierre Fauchard

Depuis son arrivée à Paris, Pierre Fauchard (1679-1761) habitait l’hôtel de l’Alliance, au 14 de la rue des Fossés-Saint-Germain ;...