Biomatériaux

  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire
Information dentaire

Un congrès scientifique dédié aux étudiants et aux jeunes praticiens ! Organisé par la Société Francophone de Biomatériaux Dentaires (SFBD)

La SFBD organise un congrès dédié aux « jeunes » les 9 et 10 juillet prochains à Paris. Avant toute chose, pouvez-vous nous présenter cette société ?
La SFBD est une société scientifique qui regroupe des enseignants, des chercheurs et des praticiens qui travaillent dans le domaine des biomatériaux dentaires. La société étant francophone, nos amis francophones belges et suisses y sont largement représentés. Nous avons même une petite représentation libanaise !

Pouvez-vous nous citer quelques actions récentes de cette société ?
Nous organisons chaque année des rencontres pédagogiques en janvier ainsi qu’un congrès annuel en juin/juillet dont les communications sont publiées dans l’European Cells and Materials. Nous avons édité en ligne gratuitement un livre de biomatériaux (campus.cerimes.fr/odontologie/) pour les étudiants et les praticiens. Sur le plan de la recherche, nous avons obtenu un financement important pour un Projet Hospitalier de Recherche Clinique (PHRC DECAT) multicentrique, dirigé par le Pr Brigitte Grosgogeat (Lyon), vice-président de notre société, dont l’objectif est d’étudier, en fonction des matériaux utilisés, la viabilité de l’excavation partielle lors de la préparation des restaurations de dents présentant des caries profondes. Nous avons aussi obtenu un financement pour la réalisation d’un MOOC (Massive Open Online Course) de biomatériaux sous la direction du Dr Bruno Jacquot (Montpellier) et qui sera destiné aux étudiants et aux praticiens. Enfin, depuis cinq ans, nous proposons, en partenariat avec la Société Odontologique de Paris, une bourse de recherche Michel Degrange, en hommage à Michel qui a fondé la SFBD avec le Pr Bernard Picard, il y a maintenant trente-deux ans.

Venons-en à ce congrès dont l’Information Dentaire est partenaire. Pourquoi s’adresser aux étudiants et aux jeunes praticiens ?
Il existe des congrès pour les enseignants, pour les praticiens et pour les chercheurs. Mais il n’en existe pas dédié aux étudiants. Pourtant, ils représentent clairement l’avenir de notre profession. Entre les étudiants de milieu ou de fin de cursus et les jeunes praticiens, la cible que nous avons choisie comprend environ 7 000 praticiens ou en voie de le devenir.
Notre profession vit de profondes mutations liées à des évolutions conceptuelles (préservation tissulaire, biomécanique…), technologiques (la CFAO et les nouveaux matériaux), sociétales (la demande forte de biocompatibilité, le principe de précaution, l’esthétique) ou même économiques (la déréglementation, l’arrivée des mutuelles…). Or les biomatériaux sont partie prenante de la plupart de ces grandes évolutions de notre exercice quotidien. Le domaine est passionnant, et pourtant nous trouvons que les biomatériaux dentaires n’ont pas la place qu’ils méritent dans le cœur de nos étudiants et des praticiens. Nous voulons changer cela. Donc nous avons organisé pour eux un congrès pour partager notre passion.

Justement, parlez-nous des points forts de ce congrès

Tout d’abord une séance inaugurale étonnante avec David Gerdolle, Gil Tirlet et Stéphane Simon qui vont nous montrer comment les nouveaux concepts associés aux biomatériaux actuels peuvent changer totalement notre exercice, en dentisterie restauratrice, en prothèse ou en endodontie. Puis il y aura des ateliers pratiques avec notamment les célèbres batailles de l’adhésion de l’Académie de Dentisterie Adhésive (ADDA IDF). La CFAO sera représentée par trois ateliers animés par Christian Moussally (CFAO et implantologie), Laurent Tapie et son équipe (empreinte optique) et Bertrand Busson et Gary Finelle (l’impression 3D en dentisterie). Il y aura aussi des échanges sur les propriétés optiques des céramiques (Gilles Laborde), le choix des matériaux des restaurations partielles (Olivier Etienne et Charlie Toledano), les moyens d’assurer l’étanchéité des restaurations (Anthony Atlan). Enfin, Anselm Wiskott, de Genève, excellent spécialiste de prothèse, associé à Boris Jakubowicz, nous dira ce que la biomécanique apporte à notre exercice quotidien, notamment en implantologie. Il y aura aussi une demi-journée consacrée à la recherche (les risques du bisphénol A) et aux biomatériaux innovants (Michael Sadoun, Elisabeth Dursun, Gilles Laborde). Enfin, nous parlerons de la façon d’appréhender les avancées industrielles grâce à deux innovations industrielles de DMG (érosion/infiltration et le produit Icon) et de GC (nouveaux verres ionomères condensables avec l’Equia Forte) dans une séance spécifique.

Ce programme est particulièrement attrayant. Comment faire pour retenir toutes les informations présentées dans le cadre de cette manifestation, au-delà des quelques idées directrices que l’on retient souvent d’un congrès ?
Pendant ces deux journées nous ferons en sorte d’avoir une approche très pédagogique des biomatériaux dentaires. Par exemple, une fiche récapitulative des notions importantes à retenir sera distribuée à la fin de chaque atelier. Des protocoles détaillés seront proposés sur certaines thérapeutiques. Enfin, un compte rendu de ce congrès sera publié dans L’Information Dentaire à la rentrée. Tout y sera détaillé et l’étudiant ou le jeune praticien pourra se replonger à tête reposée sur toutes ces données.

Comment ferez-vous participer toutes les facultés dentaires à ce congrès ?
La SFBD dispose d’un réseau d’enseignants de biomatériaux motivés dans toutes les facultés de France. Et, notamment grâce à l’Union Nationale des Etudiants en Chirurgie Dentaire (UNECD) qui nous soutient activement, nous avons aussi des « ambassadeurs » étudiants dans chaque faculté.
Par ailleurs, un effort considérable a été fait en termes de droits d’inscription au congrès pour les étudiants. Ils se montent ainsi à 25 e pour les deux jours, pause et déjeuner inclus ! J’en profite pour remercier nos partenaires industriels sans qui cette manifestation ne pourrait pas avoir lieu.

Pour autant les praticiens expérimentés peuvent-ils s’y inscrire ?
Évidemment, ils sont les bienvenus. La dentisterie et les biomatériaux actuels, abordés sous l’angle pédagogique, clinique et scientifique, dans une ambiance joyeuse, intéressent aussi les praticiens expérimentés.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Évènement

ADF 2023 en bref…

Prix recherche et e-posters Chiara Cecchin et Marion Florimond sont respectivement lauréates du « Prix Recherche » et des « e-posters » du congrès ADF 2023....
Évènement

ADF 2023 : Traumatologie : différents cas, différents âges et différentes prises en charge

Séance interactive C42 – Jeudi 30 novembre – 9h/12h Responsable scientifique : Ninon Lebrat Conférencier : Marga Ree, Maxime Drossart,...
Évènement

Article réservé à nos abonnés ADF 2023 : les séances pour aller plus loin

Séance B24 Accueillir et traiter les patients « extra-ordinaires » dans nos cabinets ordinaires Mercredi 29 novembre – 11h Objectifs Acquérir des outils...
Évènement

Article réservé à nos abonnés Restaurer ou réhabiliter la dent dépulpée en 2023

L’Essentiel B22 – Restaurer ou réhabiliter la dent postérieure dépulpée Mercredi 29 novembre 2023 – 11h/12h Responsable scientifique : Antoine Oudin...
Évènement

Contradictions et désaccords : 3 points clefs pour la réalisation de facettes en céramique

Odontologie restauratrice – Battle C69 Jeudi 30 novembre – 16h/17h Responsable scientifique : François Bodic Conférenciers : Jean-François Lasserre, Anthony Atlan...
Évènement

Violences familiales : repérer et orienter

L’ADF et le Syndicat des femmes chirurgiens-dentistes (SFCD) proposent, à l’occasion du Congrès ADF 2023, une formation DPC sur les...