Cancers oropharyngés : la vaccination contre le HPV est désormais prise en charge chez les jeunes garçons

  • Publié le .
Information dentaire

La vaccination contre le HPV (papillomavirus) est désormais prise en charge à 65 % chez les garçons à partir de 11 ans, indique un arrêté publié au Journal Officiel du 4 décembre. Le vaccin est déjà remboursé pour les jeunes filles de 11 à 14 ans, les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes jusqu’à 26 ans et les patients immunodéprimés.

Cette extension de la vaccination devrait permettre de mieux lutter contre le papillomavirus humain responsable de 6 000 nouveaux cas de cancers par an en France dont les cancers du col de l’utérus, de la vulve, du vagin chez les femmes, mais également des cancers oropharyngés et anaux, qui touchent aussi les hommes. Près de 25 % des cancers provoqués par les HPV surviennent chez les hommes, indique la HAS qui avait recommandé cet élargissement vaccinal en décembre 2019. Selon elle, « sous réserve d’une couverture vaccinale suffisante », il devrait permettre « de freiner la transmission au sein de la population générale, et ainsi de mieux protéger les garçons et les hommes quelle que soit leur orientation sexuelle, mais aussi les filles et les femmes non vaccinées ».

« L’un des freins à la vaccination contre les HPV est la difficulté pour les professionnels de santé à faire accepter ce vaccin, expliquait-elle encore. D’abord réticents à aborder la question de la sexualité avec des adolescentes qui n’ont parfois pas commencé leur vie sexuelle, ils sont aussi confrontés à la méfiance des patientes et de leurs familles envers la sécurité des vaccins. Rendre la proposition vaccinale sans considération de genre pourra les aider à aborder la question. »

Plus de dix ans après les premières recommandations : seules 24 % des jeunes filles se sont fait vacciner, ce qui est bien en dessous de l’objectif de 60 % fixé à l’horizon 2019 dans le cadre du Plan Cancer.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Santé publique

L’excès de sel européen

Chaque jour, les maladies cardiovasculaires tuent 10 000 personnes en Europe soit plus de 4 millions par an (42,5 % des...
Santé publique

Dengue : la recrudescence de cas importés inquiète

Dans un message adressé à tous les professionnels de santé le 23 avril, la Direction générale de la santé (DGS) alerte...
Santé publique

Cancer du sein : dépistage en baisse

« Les dernières données montrent un taux de participation au programme national du dépistage du cancer du sein qui reste faible...
Santé publique

L’EFP cible la « gen Z »

La « Journée européenne de la santé gingivale », organisée le 12 mai dernier par la Fédération européenne de parodontologie (EFP), a particulièrement ciblé la...
Santé publique

Éduquer à la prévention en santé

Dans un rapport publié fin mars, l’Académie nationale de médecine, face « aux valeurs médiocres de certains indicateurs comme l’espérance de...
Santé publique

Alcool, cigarette électronique, cannabis : les ados en danger selon l’OMS/Europe

L’alcool est la substance psychoactive la plus couramment consommée par les adolescents (10-20 ans), tandis que les cigarettes électroniques sont...