Henry Schein

Ceralog

Information dentaire

La Revue

L'hebdo de la médecine bucco-dentaire
44 numéros par an

Abonnez-vous

Système d’implant céramique

La société Henry Schein propose désormais les implants en céramique Ceralog. Parmi les implants fabriqués à base d’oxyde de zirconium, deux types sont proposés. L’implant Ceralog Hexalobe de Camlog repose sur un système en deux parties, associé à un pilier en polymère haute performance PEKK réversible et vissable. L’implant Ceralog Monobloc est pour sa part adapté aux solutions entièrement en céramique. La texture de surface associe deux types de rugosité bien définis sur un même implant. Les implants sont moins rugueux au niveau de la zone cervicale, afin de favoriser l’adaptation des tissus mous. La zone endo-osseuse du corps d’implant est dotée d’une texture micro-rugueuse pour une attache ciblée des cellules osseuses. Cela est possible grâce au « Céramique Injection Holding (CIME) », procédé de moulage par injection de céramiques, avec lequel les implants Ceralog sont fabriqués.
 
Cette technologie permet de réaliser des formes complexes avec différentes textures de surface, et ce, sans aucun traitement abrasif ultérieur nécessaire. Que l’on fasse le choix de solutions scellées ou de couronnes hybrides, les piliers Ceralog Hexalobe sont compatibles avec les deux. Néanmoins, le succès à long terme d’une restauration prothétique est également déterminé par le bon choix de la connexion implant-pilier. Au regard des exigences spécifiques au dioxyde de zirconium, la connexion Hexalobe a été spécialement développée et optimisée pour ce matériau. À cet effet, les forces de vissage sont introduites dans l’axe tangentiel de l’implant, ce qui permet de transmettre un couple de serrage beaucoup plus élevé que pour une connexion hexagonale, par exemple. Les deux implants sont disponibles en 8, 10 et 12 millimètres de long pour un diamètre de 4 millimètres.

Laisser un commentaire