Champignons : 493 cas d’intoxications en deux semaines

  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°38 - 6 novembre 2019
Information dentaire

« Si de juillet à début octobre les centres antipoison enregistraient un nombre de cas variant de 4 à 90 par semaine, ce nombre est monté à 493 cas d’intoxications ces deux dernières semaines », alerte le ministère de la Santé le 23 octobre.

Il donne plusieurs recommandations :
– ne ramasser que les champignons que l’on connaît ;
– bien séparer par espèce les champignons récoltés ;
– au moindre doute, consulter un pharmacien ou des associations de mycologie ;
– se laver soigneusement les mains après la récolte ;
– ou encore, photographier sa cueillette avant cuisson pour décider du traitement adéquat en cas d’intoxication.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Santé publique

Baisse du tabagisme mondial : une première !

Pour la première fois, le nombre d’êtres humains consommant du tabac diminue dans le monde, selon un rapport de l’OMS publié le 19 décembre....
Santé publique

Cancer du sein : l’intelligence artificielle imbattable

Une technique d’intelligence artificielle (IA) mise au point par Google Health à partir de 29 000 mammographies provenant de Grande-Bretagne et des États-Unis fait...
Santé publique

La DGCCRF tape dur sur les médecines douces

Hypnose, acupuncture, réflexologie, aromathérapie, auriculothérapie, naturopathie ou encore hydrothérapie du côlon… de plus en plus de Français se tournent vers...
Santé publique

Plus on fait du sport, plus le risque de cancer diminue

C’est ce que confirme, une nouvelle fois, une étude publiée le 26 décembre dans Journal of Clinical Oncology. La méta-analyse porte...
Santé publique

Un arrêt maladie sans voir le patient ? Possible, mais plus pour longtemps.

« Si vous êtes trop malade pour travailler, vous pouvez consulter un médecin en ligne (25 €, remboursable) pour éventuellement avoir un...
Santé publique

#LeDéfiDeJanvier est bel et bien lancé

Initialement prévu par Santé Publique France, le « Mois sans alcool », supprimé sous pression de l’Elysée et du lobby...