Chronophage et coûteux tiers-payant

  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire
Information dentaire

Alors que la généralisation du tiers payant prendra effet dans tout juste un an (novembre 2017), une thèse soutenue à l’Université de médecine de Toulouse au début de l’été confirme les craintes des professionnels de santé : le tiers-payant est bel et bien chronophage et coûteux pour les praticiens.
Cette thèse s’appuie sur une enquête menée auprès de 181 médecins de la région Midi-Pyrénées, rapporte Le Généraliste dans son édition du 6 novembre. Le temps passé à contrôler ses remboursements va de 10 minutes à 7 heures par semaine et est en moyenne de 1 heure  21 minutes hebdomadaire…
Et encore, plus du quart des praticiens évoquent ces « retours Noémie » groupés (part Sécu) qui empêchent de retrouver le détail. Et beaucoup se plaignent de l’opacité des décomptes des mutuelles et complémentaires. La grande majorité (80 %) des médecins interrogés estime subir des pertes de revenu : de 16 à 1 250 e par mois, avec une moyenne de 187 e. En cause essentiellement, les rejets de feuilles de soins, pointés par 83 % de ces généralistes du Sud-Ouest.
Au cours de ces derniers mois, l’assurance maladie s’est engagée à résoudre ces difficultés avant la généralisation.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Santé publique

Enceinte, les médicaments c’est pas n’importe comment

Pas d’automédication, pas d’ibuprofène ou d’aspirine après le 5e mois de grossesse, pas d’alcool, pas de tabac, ne jamais arrêter seule...
Santé publique

EuroPerio10 : une étude montre les dangers des piercings buccaux

Poches parodontales profondes, récessions gingivales, saignements, migrations dentaires… Une revue systématique présentée à EuroPerio le 16 juin montre que les...
Santé publique

Article réservé à nos abonnés Gare au proto !

La consommation de protoxyde d’azote, malheureusement désormais très répandue auprès des sujets jeunes, présente une forte dangerosité neurologique. Utilisé dans le champ...
Santé publique

Grippe saison 2021-22 : une épidémie atypique

Une durée plus courte (9 semaines au lieu de 11 en moyenne) et un pic atteint très tard, début avril...
Santé publique

Sept Académies plaident pour une approche mondiale et « one health » de l’antibiorésistance

Réunies en colloque le 15 juin, sept Académies (chirurgie dentaire, médecine, pharmacie, chirurgie, vétérinaire, sciences et agriculture) plaident pour une...
Santé publique

Le tabac est aussi « un poison pour la planète », dénonce l’OMS

Si le tabac est à l’origine de plus de 8 millions de décès dans le monde chaque année, il est aussi directement...