Chronophage et coûteux tiers-payant

  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire
Information dentaire

Alors que la généralisation du tiers payant prendra effet dans tout juste un an (novembre 2017), une thèse soutenue à l’Université de médecine de Toulouse au début de l’été confirme les craintes des professionnels de santé : le tiers-payant est bel et bien chronophage et coûteux pour les praticiens.
Cette thèse s’appuie sur une enquête menée auprès de 181 médecins de la région Midi-Pyrénées, rapporte Le Généraliste dans son édition du 6 novembre. Le temps passé à contrôler ses remboursements va de 10 minutes à 7 heures par semaine et est en moyenne de 1 heure  21 minutes hebdomadaire…
Et encore, plus du quart des praticiens évoquent ces « retours Noémie » groupés (part Sécu) qui empêchent de retrouver le détail. Et beaucoup se plaignent de l’opacité des décomptes des mutuelles et complémentaires. La grande majorité (80 %) des médecins interrogés estime subir des pertes de revenu : de 16 à 1 250 e par mois, avec une moyenne de 187 e. En cause essentiellement, les rejets de feuilles de soins, pointés par 83 % de ces généralistes du Sud-Ouest.
Au cours de ces derniers mois, l’assurance maladie s’est engagée à résoudre ces difficultés avant la généralisation.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Santé publique

Alerte sur les compléments alimentaires contenant du curcuma

Généralement utilisés comme épice, le curcuma et sa substance active, la curcumine, entrent également dans la composition de nombreux compléments alimentaires...
Santé publique

La HAS propose que trois nouvelles professions de santé vaccinent les ados

En janvier dernier, la HAS recommandait de permettre aux infirmiers, pharmaciens et sages-femmes, sous couvert d’une formation, « de prescrire et d’administrer les vaccins non vivants...
Santé publique

Variole du singe : les muqueuses buccales sont particulièrement touchées

Dans la variole du singe (Monkeypox en anglais), l’éruption cutanée qui commence généralement dans les un à 3 jours suivant...
Santé publique

Face aux risques, une évaluation bucco-dentaire annuelle s’impose

La Haute Autorité de Santé (HAS) publie le 23 juin de nouvelles recommandations de bonnes pratiques pour améliorer la qualité...
Santé publique

Europe : 10 % des cancers liés à la pollution

Pollution atmosphérique, air ambiant, radon, rayonnements ultraviolets, fumée de tabac, substances chimiques, etc. Près de 10 % des cancers en Europe sont...
Santé publique

Une étude montre les dangers des piercings buccaux

Poches parodontales profondes, récessions gingivales, saignements, migrations dentaires… Une revue systématique présentée à l’EuroPerio le 16 juin montre que les...