Colloque « Facteurs humains en santé »

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Orthodontiste n°4 - 15 septembre 2022 (page 60-62)
Information dentaire
Vendredi 25 mars 2022 s’est tenu le deuxième colloque de l’association « Facteurs humains en santé » à l’Oncopole de Toulouse. Il a réuni un public varié pour réfléchir sur la qualité et la sécurité des soins de santé, ainsi que sur la place de l’humain dans le dispositif de soin. Valérie Amzallag a assisté aux débats et nous raconte cette journée qui avait pour thématique « Les défis de l’erreur en santé ».

Un enjeu primordial pour améliorer nos performances

« Le deuxième colloque des facteurs humains en santé a eu lieu à l’Oncopole de Toulouse, le centre hospitalier, universitaire et de recherche contre le cancer. Jean-Pierre Delord, directeur général, nous a accueillis chaleureusement. C’est un signe majeur, soulignant ses deux missions : protéger nos patients et nous protéger entre nous. La journée s’annonce dense, parfaitement orchestrée par le maître du temps, Franck Renouard. Les intervenants de toutes les régions, professionnels de santé, industriels, pilotes, contrôleurs aériens, assureurs, juristes, avocats, ingénieurs, enseignants, tous sensibles aux facteurs humains, vont interagir de manière optimale. Les problématiques sont évoquées à différentes échelles, permettant à chacun de s’y retrouver personnellement et professionnellement.

Le président du groupe Facteurs humains en santé (FHS) et anesthésiste-réanimateur, François Jaulin, inaugure la journée dont l’objectif est de donner de l’espoir à tous les professionnels de santé et à leurs patients pour avancer ensemble.

La journée était présentée par Regis Fuzier, anesthé­siste et pilote professionnel, et a démarré par l’intervention de Frédéric Dehais, enseignant chercheur. Son sujet sur les raisons de l’erreur introduit les notions de persistance de l’erreur, d’erreur de fixation, de persévération. L’hypothèse d’un continuum cognitif, localisé dans le cortex dorso-latéral préfrontal, met en évidence l’enjeu de la pression opérationnelle, goulet d’étranglement émotionnel.

Claude Valot, animateur et spécialiste des facteurs humains, est ensuite intervenu pour définir l’erreur et la faute. Selon lui, il existe deux définitions antagonistes : l’erreur comme écart involontaire et l’erreur comme conséquence.

Nathalie Robinson, cadre IADE, a poursuivi sur le sujet de « L’erreur en chiffres : de combien…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Formation

L’ADF lance un site de formation en ligne

Antibiorésistance, parodontie, traumatologie dentaire, dentisterie adhésive, dermatologie buccale… « adfdpc.fr » propose des actions de formation continue et des programmes intégrés « en ligne » pour...
Formation

Réforme du 3e cycle : l’Académie dentaire favorable à la création de trois nouveaux internats qualifiants

Fin juillet, l’Académie nationale de chirurgie dentaire (ANCD) a pris position dans le cadre de la réforme du 3e cycle...
Formation

Le fantôme de Pessoa rôde encore

« Il n’y avait pas de matériel pédagogique, de bureaux, de chaises…, les salles étaient vides. (…) On posait des...
Formation

Santé bucco-dentaire et développement durable

« Santé bucco-dentaire : comment penser développement durable ? » Avec cette thématique, le 24e Colloque national de santé publique de l’UFSBD, qui se...
Formation

Article réservé à nos abonnés Les Journées de l’Orthodontie : un événement incontournable !

Du 10 au 12 novembre 2023 se tiendra le 25e congrès des Journées de l’Orthodontie. Sous l’éclairage du thème proposé par la Présidente...