Continuum 2015

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire
Information dentaire

C’est à la Cité des sciences et de l’industrie à Paris que s’est tenu les 4 et 5 février le continuum Sapo Implant. Deux journées autour du thème « Traitements implantaires standard et nouvelles technologies ».
Les journées étaient organisées, comme les précédents continuums, avec des conférences et des temps d’échange entre conférenciers, experts des sujets traités et congressistes.
La première journée, organisée autour du traitement d’un patient, a rappelé les standards des protocoles implantaires avec mise en charge immédiate. Une mise au point des données scientifiques concernant le dossier médical du patient, le risque pris à implanter un patient parodonto-susceptible, a été faite par Thierry Gorce, Jacques Bitton, Marie-Hélène Laujac, Benjamin Perron et Jean-Michel d’Agrosa.
Les preuves scientifiques de la mise en charge immédiate ont été présentées par deux jeunes praticiennes, Pauline et Florence Nguyen.
Puis Renaud Noharet et Patrice Margossian, maîtres de conférences des Universités de Lyon et Marseille, ont expliqué l’utilisation des outils numériques concernant la prothèse d’usage, depuis la réalisation du projet prothétique jusqu’à l’usinage de la prothèse.
Cette première journée s’est terminée par un hommage poignant à Luc Gillot, sur des airs d’opéra chantés par des solistes et des choristes donnant toute sa dimension à ce moment partagé avec les sapistes, sa famille et ses amis sur la scène de la Cité des sciences et de l’industrie.

La journée suivante était dédiée à l’apport du flux numérique dans les traitements implantaires standard, en particulier lors de la mise en charge immédiate.
C’est à travers sa thèse en 1974 que François Duret invente le principe de l’empreinte optique. En septembre 1983, lors des entretiens de Garancière, il réalise la conception et la fabrication de la première couronne dentaire à l’aide de la CFAO.
Cette deuxième journée était également organisée autour du traitement complexe d’un patient, Didier, opéré la veille du continuum par Bernard Cannas et Nicolas Boutin, et présenté dans son traitement numérique.
Les deux praticiens ont détaillé, à travers une présentation enrichie de vidéos d’excellente qualité, les possibilités de réflexions et de traitements que nous apporte le flux numérique, depuis la réalisation de projets prothétiques, complètement virtuels, jusqu’à la mise en charge immédiate de provisoire conceptualisée en CFAO à partir d’une l’empreinte optique en passant par une chirurgie guidée.
Après une première consultation détaillée (entretien clinique, examens exo et endobuccal, empreinte d’étude et examens radiographiques complémentaires), vient l’élaboration d’un projet prothétique digital issu d’une empreinte optique initiale.
Les deux secteurs maxillaires postérieurs ont été traités. En place de 15, 16, 17, une implantation avec une chirurgie totalement guidée (Full Guided) à l’aide d’un guide chirurgical issu du protocole ITW de Nobel Biocare a été réalisée. En place de 24, 25, 26, 27, une extraction-implantation immédiate a été effectuée à l’aide d’un guide pilote (« pilot guided surgery ») issu du matching (superposition) entre les fichiers DiCOM du CBCT du patient et des fichiers STL du projet prothétique virtuel.
Afin de réaliser la mise en charge immédiate, une empreinte optique a été faite en direct par Mai Lan Tran en fin de matinée, puis l’usinage a été lancé pendant le reste des conférences.
Les couronnes provisoires ont été conçues et usinées par CFAO et vissées en milieu d’après-midi.

La parole a été donnée aux étudiants de la faculté de Paris V qui ont, dans le cadre de leur 6e année, suivi le cursus complet de Sapo Implant.
Après avoir expliqué les liens entre la Sapo et l’université, Jean-Luc Charrier, vice-Doyen, a laissé la parole aux étudiants, Jean-Gabriel Tranie, Caroline Chapuis, Julie Poline, Solène Marniquet, Charlotte Negri, Diane Fernandes Pereira et François Lachard. Ils ont livré une très belle revue de littérature sur la résorption osseuse et la gestion de l’alvéole postextractionnelle.
Georges Tawil, venu de Beyrouth, a rebondi sur le sujet des pertes osseuses et des impératifs esthétiques. La gestion des patients présentant un déficit osseux dans le secteur antérieur est un véritable défit thérapeutique. Le résultat dépend largement d’un aménagement approprié des tissus mous et durs. Le Professeur Tawil a répondu scientifiquement et pragmatiquement aux questions que l’on peut se poser dans la prise en charge de ces patients.
Christian Moussaly a ensuite présenté la chaîne numérique dans la mise en charge immédiate internalisée au cabinet dentaire en s’appuyant sur un cas d’extraction, implantation et mise en charge esthétique immédiate d’une incisive centrale maxillaire.
Un échange et un débat très constructif s’en sont suivis avec les laboratoires de prothèse (Franck Beaupère et Arthur Zarakolu) concernant ces nouveaux outils, leur intégration au sein des laboratoires et la communication avec les praticiens.
Enfin, François Duret, très ému de voir venir sur scène le patient, Didier, a clos cette belle journée en faisant rêver l’auditoire sur les innovations à venir, la prochaine révolution étant, selon lui, l’arrivée des matériaux hétérogènes.
Avant de quitter la scène, le Professeur Duret a pris dans ses bras Didier, ému de voir ce patient ayant bénéficier de ses inventions sur l’ensemble de son traitement.

A gauche, le professeur François Duret
et le patient opéré la veille du continuum par Bernard Cannas et Nicolas Boutin.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Formation

L’ADF lance un site de formation en ligne

Antibiorésistance, parodontie, traumatologie dentaire, dentisterie adhésive, dermatologie buccale… « adfdpc.fr » propose des actions de formation continue et des programmes intégrés « en ligne » pour...
Formation

Réforme du 3e cycle : l’Académie dentaire favorable à la création de trois nouveaux internats qualifiants

Fin juillet, l’Académie nationale de chirurgie dentaire (ANCD) a pris position dans le cadre de la réforme du 3e cycle...
Formation

Le fantôme de Pessoa rôde encore

« Il n’y avait pas de matériel pédagogique, de bureaux, de chaises…, les salles étaient vides. (…) On posait des...
Formation

Santé bucco-dentaire et développement durable

« Santé bucco-dentaire : comment penser développement durable ? » Avec cette thématique, le 24e Colloque national de santé publique de l’UFSBD, qui se...
Formation

Article réservé à nos abonnés Les Journées de l’Orthodontie : un événement incontournable !

Du 10 au 12 novembre 2023 se tiendra le 25e congrès des Journées de l’Orthodontie. Sous l’éclairage du thème proposé par la Présidente...
Formation

ADF 2023 : inscriptions ouvertes

Depuis le 1er  juin, les inscriptions au prochain congrès de l’ADF sont ouvertes (28 novembre – 2 décembre à Paris,...