Covid-19 : baisse des rémunérations des libéraux de santé pour l’activité en centre de vaccination

  • Publié le .
Information dentaire

Pour favoriser la vaccination de proximité, en cabinet de ville, « gage de proximité et de confiance pour les patients », la Direction générale de la santé (DGS) dans un « DGS Urgent » du 29 octobre, annonce la baisse des « rémunérations (tarifs des vacations) proposés aux professionnels de santé en activité lorsqu’ils exercent au sein des centres de vaccination » à compter du 8 novembre prochain.

Cette évolution, explique la DGS, vise également « à rapprocher les rémunérations proposées en centre de vaccination des niveaux de rémunération de droit commun ». Objectif : limiter les effets « d’éviction actuellement observés au détriment d’autres actes de prévention et de soins ». Autrement dit, il serait actuellement plus rémunérateur pour certains de vacciner en centre de vaccination que de travailler en cabinet.

Pour les chirurgiens-dentistes, la demi-journée d’activité d’une durée minimale de quatre heures passe à 212 euros (au lieu de 280 €) et la demi-journée d’activité effectuée le samedi après-midi, le dimanche et les jours fériés passe à 272 € (vs 300 €). En cas d’intervention inférieure à quatre heures, le forfait est égal à 53 € de l’heure (vs 70 €) et 68 € de l’heure le samedi après-midi, le dimanche et les jours fériés (vs 75 €).

Pour les médecins la baisse est plus conséquente : 320 € par demi-journée d’activité d’une durée minimale de quatre heures (vs 420 €) ou 80 € de l’heure (vs 105 €). Et 420 € par demi-journée d’activité le samedi après-midi, le dimanche et les jours fériés (vs 460 €) ou 105 € de l’heure (vs 115 €).

Les rémunérations proposées aux professionnels de santé salariés ou agents publics, retraités ou étudiants en centre de vaccination restent, en revanche, inchangées. Soit :

– Pour les étudiants en deuxième cycle, pour chaque heure d’activité : 24 euros entre 8 heures et 20 heures, 36 euros entre 20 heures et 23 heures et entre 6 heures et 8 heures, et 48 euros entre 23 heures et 6 heures ainsi que le dimanche et les jours fériés ;

– Pour les étudiants en troisième cycle, pour chaque heure d’activité : 50 euros entre 8 heures et 20 heures, 75 euros entre 20 heures et 23 heures et entre 6 heures et 8 heures, et 100 euros entre 23 heures et 6 heures ainsi que le dimanche et les jours fériés ;

– Pour les retraités : 32 euros entre 8 heures et 20 heures, 48 euros entre 20 heures et 23 heures et entre 6 heures et 8 heures, et 64 euros entre 23 heures et 6 heures ainsi que le dimanche et les jours fériés.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

COVID-19

L’URPS chirurgiens-dentistes Ile-de-France appelle à la vigilance face à la reprise de l’épidémie de COVID-19

« Restons vigilants. Restons mobilisés. Continuons à faire appliquer dans nos cabinets les gestes barrières. Ils sont essentiels pour limiter la...
COVID-19

Covid long pour 55 % des patients hospitalisés en Chine

Si, deux ans après leur hospitalisation, la santé physique et mentale des patients atteints du Covid-19 s’est améliorée, quelle que...
COVID-19

Alerte sur les masques FFP2 de forme KN 95

Dans un communiqué du 17 mai, l’Institut national de recherche et de sécurité (INRS) « ne recommande pas l’utilisation des masques...
COVID-19

« La pandémie n’est pas finie », prévient l’Académie nationale de médecine

« La pandémie n’est pas finie », s’alarme l’Académie nationale de médecine pour qui l’allègement des mesures contre la Covid-19 est « prématuré »....
COVID-19

Covid-19 : un chirurgien-dentiste ne peut pas refuser de soigner un patient non vacciné, sans passe vaccinal ou sans test négatif

« Contrairement à ce qu’elle prévoit pour les établissements de santé, la loi ne subordonne pas l’accès du cabinet dentaire à...