Covid-19 : en Auvergne-Rhône-Alpes, des kits de détection pour sécuriser l’activité des confrères d’astreinte

  • Publié le .
Information dentaire

L’URPS des chirurgiens-dentistes Auvergne-Rhône-Alpes (URPS CD ARA) a annoncé le 29 mars s’être « dotée d’une nouvelle arme », le TROD (Test Rapide d’Orientation Diagnostic).

Il permet, à partir d’une goutte de sang, de détecter, en moins de 10 minutes, la présence d’anticorps du Covid-19 chez un patient se présentant aux urgences dentaires avec des symptômes (fièvre, toux…). « Si le test détecte la présence d’anticorps, le confrère détermine à quel stade de la maladie il se trouve, avec une fiabilité proche de 90 % », précise Eric Lenfant, président de l’URPS CD ARA.

Dans les prochains jours, ces kits seront disponibles auprès des CDO de la région qui le souhaitent. Ils seront réservés aux praticiens d’astreinte.

L’UPRS CD ARA a obtenu ces tests, qui ne sont pas encore disponibles en France, par le biais « d’un des laboratoires européens de référence » sans plus de précision.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

COVID-19

L’URPS chirurgiens-dentistes Ile-de-France appelle à la vigilance face à la reprise de l’épidémie de COVID-19

« Restons vigilants. Restons mobilisés. Continuons à faire appliquer dans nos cabinets les gestes barrières. Ils sont essentiels pour limiter la...
COVID-19

Covid long pour 55 % des patients hospitalisés en Chine

Si, deux ans après leur hospitalisation, la santé physique et mentale des patients atteints du Covid-19 s’est améliorée, quelle que...
COVID-19

Alerte sur les masques FFP2 de forme KN 95

Dans un communiqué du 17 mai, l’Institut national de recherche et de sécurité (INRS) « ne recommande pas l’utilisation des masques...
COVID-19

« La pandémie n’est pas finie », prévient l’Académie nationale de médecine

« La pandémie n’est pas finie », s’alarme l’Académie nationale de médecine pour qui l’allègement des mesures contre la Covid-19 est « prématuré »....
COVID-19

Covid-19 : un chirurgien-dentiste ne peut pas refuser de soigner un patient non vacciné, sans passe vaccinal ou sans test négatif

« Contrairement à ce qu’elle prévoit pour les établissements de santé, la loi ne subordonne pas l’accès du cabinet dentaire à...