Covid-19 : les arrêts de travail automatiques « répondent à un vrai besoin », selon la CNAM

  • Publié le .
Information dentaire

Le 10 janvier dernier, l’Assurance maladie ouvrait sur ameli.fr la possibilité pour les personnes présentant des symptômes de la Covid-19 et ne pouvant télétravailler d’obtenir un arrêt de travail dérogatoire pour un isolement immédiat, sans délai de carence jusqu’à l’obtention du résultat de leur test et donc sans recourir à un médecin (lire ici 👉  https://bit.ly/3alMNvE).

En trois semaines, il y a eu en moyenne 3 000 arrêts automatiques par jour (65 689 demandes en tout), contre 30 000 arrêts quotidiens avant la crise sanitaire. « Ces données, stables depuis le lancement du service, montrent à la fois que ce dernier répond à un vrai besoin, mais également que son utilisation demeure appropriée et légitime », se satisfait l’Assurance maladie.

La durée moyenne de ces arrêts est de 1,9 jour. Les demandes émanent à 68 % de salariés du privé, à 16 % d’agents de la fonction publique et à 6 % de professionnels de santé. Le taux de positivité au virus de ces patients est d’un peu plus de 30 %, très nettement supérieur au taux de positivité global en France qui s’élève à 6,79 %, preuve donc, insiste la CNAM, que ce service bénéficie « à des assurés dont l’état laisse présumer une contamination, et témoigne de son utilité ».

Les fraudes seraient mineures : sur les 100 dossiers quotidiens contrôlés moins de 2 % des assurés ne remplissaient pas les critères d’indemnisation. « L’isolement des personnes atteintes de la Covid-19 intervenait parfois trop tard, après les résultats du test, assure Thomas Fatôme, directeur général de la CNAM. Il était essentiel de lever tout frein financier à l’isolement, notamment pour les personnes les plus vulnérables sur le plan économique ».

 

 

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

COVID-19

L’URPS chirurgiens-dentistes Ile-de-France appelle à la vigilance face à la reprise de l’épidémie de COVID-19

« Restons vigilants. Restons mobilisés. Continuons à faire appliquer dans nos cabinets les gestes barrières. Ils sont essentiels pour limiter la...
COVID-19

Covid long pour 55 % des patients hospitalisés en Chine

Si, deux ans après leur hospitalisation, la santé physique et mentale des patients atteints du Covid-19 s’est améliorée, quelle que...
COVID-19

Alerte sur les masques FFP2 de forme KN 95

Dans un communiqué du 17 mai, l’Institut national de recherche et de sécurité (INRS) « ne recommande pas l’utilisation des masques...
COVID-19

« La pandémie n’est pas finie », prévient l’Académie nationale de médecine

« La pandémie n’est pas finie », s’alarme l’Académie nationale de médecine pour qui l’allègement des mesures contre la Covid-19 est « prématuré »....
COVID-19

Covid-19 : un chirurgien-dentiste ne peut pas refuser de soigner un patient non vacciné, sans passe vaccinal ou sans test négatif

« Contrairement à ce qu’elle prévoit pour les établissements de santé, la loi ne subordonne pas l’accès du cabinet dentaire à...