Covid-19 : les recommandations de vaccination de la HAS pour 2023

  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°11 - 15 mars 2023
Information dentaire

Compte tenu notamment de la situation épidémiologique, des variants moins virulents en circulation et de la « proportion probablement élevée, mais inconnue à ce jour, de la population bénéficiant d’une protection liée à une immunité naturelle ou hybride », la Haute Autorité de Santé (HAS) a publié, le 24 février, de nouvelles recommandations de vaccination contre le Covid-19. « S’il est impossible de prédire précisément l’évolution du virus », précise-t-elle, elle recommande de prévoir une campagne de rappel à l’automne pour les personnes à risque de forme sévère, en même temps que la campagne de vaccination contre la grippe. Elle préconise également que, dès le printemps, les personnes à très haut risque puissent bénéficier d’une dose supplémentaire si leur état de santé et leur niveau de protection vaccinale le nécessitent.

En revanche, elle ne recommande pas la primovaccination en population générale, mais insiste « sur l’importance de laisser la possibilité à toute personne qui en exprime la demande de pouvoir bénéficier d’une dose de rappel et de pouvoir se faire rembourser cette vaccination ». La campagne de rappel à l’automne 2023 concernera donc les personnes atteintes de certaines comorbidités quel que soit leur âge, les personnes âgées de 65 ans et plus ainsi que les femmes enceintes, mais aussi les soignants. À noter que l’obligation de vaccination pourrait être levée pour ces derniers après une consultation lancée par la HAS, dont les conclusions sont attendues fin mars. Les personnes à très haut risque qui pourront bénéficier d’un rappel supplémentaire « dès de printemps » sont les personnes âgées de 80 ans et plus, les personnes immunodéprimées et les personnes à très haut risque de la maladie « dont la protection vaccinale diminue plus vite et plus fortement ». Cette nouvelle dose est recommandée dans un délai d’au moins six mois depuis la dernière dose ou infection, et ce, quel que soit l’âge de la personne ou le nombre de rappels précédents.

Fin de la prise en charge à 100 % pour les tests

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Santé publique

Bonne tenue globale de la vaccination en 2023

L’adhésion et le recours à la vaccination sont en hausse en France, constate Santé publique France (SPF) à l’occasion de...
Santé publique

Journée mondiale sans tabac : « Protéger les enfants de l’ingérence de l’industrie du tabac »

« Protéger les enfants de l’ingérence de l’industrie du tabac », sera le thème de la « Journée mondiale sans tabac » du 31...
Santé publique

L’excès de sel européen

Chaque jour, les maladies cardiovasculaires tuent 10 000 personnes en Europe soit plus de 4 millions par an (42,5 % des...
Santé publique

Dengue : la recrudescence de cas importés inquiète

Dans un message adressé à tous les professionnels de santé le 23 avril, la Direction générale de la santé (DGS) alerte...
Santé publique

Cancer du sein : dépistage en baisse

« Les dernières données montrent un taux de participation au programme national du dépistage du cancer du sein qui reste faible...
Santé publique

L’EFP cible la « gen Z »

La « Journée européenne de la santé gingivale », organisée le 12 mai dernier par la Fédération européenne de parodontologie (EFP), a particulièrement ciblé la...