Covid : la vaccination a évité 1,4 million de décès en Europe, selon l’OMS

  • Publié le .
Information dentaire

Depuis leur introduction, en décembre 2020, les vaccins contre la COVID-19 ont permis de réduire d’au moins 57 % le nombre de décès dus à la pandémie, sauvant ainsi plus de 1,4 million de vies dans la Région européenne de l’OMS, selon une étude portant sur 34 pays du continent et publiée par l’OMS le 16 janvier.

La plupart des personnes sauvées étaient âgées de 60 ans ou plus, soit le groupe le plus exposé au risque de souffrir de complications ou de décéder à cause du virus du SARS-CoV-2. La première dose de rappel, à elle seule, a sauvé 700 000 vies.

Ce sont autant de personnes qui « peuvent jouer avec leurs petits-enfants, aller promener leur chien, prendre des cours de danse, faire du bénévolat et être des membres actifs de leur communauté. Voilà la force des vaccins », souligne l’OMS.

Dans le détail, l’étude montre une diminution de 57 % de la mortalité chez les personnes âgées de 70 à 79 ans, de 54 % chez les 60 à 69 ans et de 52 % chez les 50 à 59 ans. C’est le groupe des plus de 80 ans qui a tiré le plus d’avantages de la vaccination, avec une réduction de 62 % de la mortalité.

L’étude met notamment en parallèle les décomptes hebdomadaires des décès dus à la COVID-19 et des doses de vaccin administrées par groupe d’âge, tels qu’ils ont été notifiés par les 34 Etats membres entre 2020 et mars 2023.

Même si le Covid-19 n’est plus une urgence mondiale, « il n’a pas disparu et tue toujours », rappelle l’OMS qui recommande aux personnes vulnérables de se faire vacciner de nouveau six à douze mois après la dernière dose reçue.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Santé publique

Tuberculose : rebond des cas déclarés

Après trois années de baisse, consécutives « aux mesures sanitaires et sociales mises en place afin de limiter la diffusion de...
Santé publique

Recrudescence des cas de rougeole en France et en Europe : surveillance accrue avant les JO

Au cours de l’année 2023, 117 cas de rougeole, dont 31 importés, ont été déclarés en France soit une multiplication...
Santé publique

Covid : porter attention aux immunodéprimés

Alors que pour la moitié des Français, le Covid-19 est devenu une maladie bénigne (51 %) et que pour 45 % d’entre...
Santé publique

Sport et santé orale : l’UFSBD fait le point

En cette année olympique, à l’occasion de la Journée mondiale de la santé bucco-dentaire du 20 mars, l’UFSBD attire l’attention « sur le rôle...
Santé publique

Lutte contre le sida : le message aux professionnels de santé

« Alors que nous célébrons cette année les 40 ans de la découverte du virus du VIH/sida, les progrès en matière...
Santé publique

Le MEOPA, nouvel antidépresseur ?

Le protoxyde d’azote pourrait trans­former la façon de traiter la dépression, notamment pour certains patients résistants aux anti­dépresseurs usuels », indique...