Déserts médicaux : les petites villes pour la coercition

  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire
Information dentaire

Dans une étude publiée le 9 février, l’Association des petites villes de France (APVF), qui représente les maires des collectivités de 3 000 à 20 000 habitants, propose de remettre en question la liberté d’installation des médecins. Après enquête auprès de ses élus, tant en milieu urbain qu’en milieu rural, l’association a le sentiment qu’un peu tout a été essayé dans l’incitatif sans que cela fonctionne (maisons médicales, aides à l’installation…). L’APVF propose donc que les médecins qui s’installent dans des zones surdotées ne soient pas conventionnés ou que l’on tienne compte de critères démo-géographiques à l’instar des pharmaciens (une officine pour 2 500 habitants).

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Vie du cabinet

Salariés des cabinets dentaires : une prime d’ancienneté plus précoce et plus progressive

« Pour améliorer le pouvoir d’achat des salariés, continuer à valoriser leur fidélité à l’entreprise, et simplifier l’application de la prime...
Vie du cabinet

Les TPE fans de la PPV

En 2023, les entreprises ont versé 5,32 milliards d’euros via la Prime partage de la valeur (PPV, dite « prime Macron »), indiquent...
Vie du cabinet

Aspiration haut débit : utile face aux bioaérosols mais forte source d’inconforts

L’utilisation d’une aspiration haut débit au fauteuil est ressentie par les chirurgiens-dentistes et les assistant(e)s dentaires comme une protection plutôt...
Vie du cabinet

Des outils pour évaluer les risques professionnels dans les cabinets dentaires

Aménager les postes de travail, limiter la transmission des agents infectieux, prévenir les risques de chute, limiter les risques d’exposition...
Vie du cabinet

L’amortisseur électricité reconduit pour les TPE

Pour limiter les conséquences de l’augmentation des prix sur leur facture d’électricité pour l’ensemble de l’année 2024 (du 1er janvier...
Vie du cabinet

Le peu de perspectives professionnelles entache la bonne qualité de vie au travail ressentie par les salariés des cabinets dentaires

« 68 % des salariés des cabinets dentaires ont un bon ressenti de leur qualité de vie au travail »,...