Détartrage-surfaçage radiculaire

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire
Information dentaire

Si, à l’origine, le concept du détartrage-surfaçage radiculaire (DSR) reposait sur une élimination totale du cément pour éliminer les bactéries et leurs endotoxines que l’on pensait fortement adhérentes, le concept a évolué vers un principe de décontamination visant à désintégrer mécaniquement le biofilm, en restant le plus respectueux possible vis-à-vis du cément qui est un élément indispensable à l’établissement d’une nouvelle attache (Karlwarf, 1988). Le DSR peut être réalisé à l’aide d’une instrumentation manuelle (curettes) ou mécanique (ultrasonique et sonique).

Dans le cadre de ce concept de décontamination, quelle est l’instrumentation la plus adaptée en termes de résultats cliniques, microbiologiques et vis-à-vis de la préservation des tissus dentaires ?

Résultats des études

En termes préservation du cément et des tissus dentaires (Kawashima 2001, Schmidlin 2001) : l’instrumentation manuelle est la plus agressive et peut même entraîner une exposition dentinaire. L’instrumentation sonique se montre plus agressive que l’ultrasonique. En termes d’efficacité dans l’élimination des dépôts tartriques (Kawashima, 2007) : il ne semble pas y avoir de différence entre les traitements ultrasoniques et manuels. Concernant les états de surface (Kawashima, 2001 ; Schmidlin, 2001) : les techniques manuelles et soniques produisent l’état de surface le plus lisse comparé aux traitements ultrasoniques. Les techniques ultrasoniques permettent d’obtenir une surface radiculaire nettoyée de toute boue dentinaire contrairement à l’utilisation des curettes.

En termes de résultats cliniques (Ioannou, 2009) : à 3 mois et 6 mois post-traitement, il n’y a pas de différences entre les divers traitements en ce qui concerne la réduction du saignement, la réduction des profondeurs de poches (même en isolant les dents pluri-radiculées), ou des récessions.

Au niveau microbiologique (Ioannou, 2009) : ultrasons et curettes permettent une réduction significative de Pg à 3 mois et 6 mois. Concernant Td et Tf, une recolonisation plus rapide semblerait se produire avec l’utilisation des techniques ultrasoniques, mais des études à plus long terme sont nécessaires.

Ce sont les techniques ultrasoniques qui répondent le mieux au concept de décontamination radiculaire et qui permettent d’obtenir des résultats cliniques comparables dans un temps de traitement plus réduit.


Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Revue de presse

Simplification des critères diagnostiques des DTM

article que nous avons décidé de mettre en lumière fait suite à une publication de 2014*, dans laquelle un groupe...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Infection à Herpes simplex et cancers têtes et cou

Les cancers de la bouche et du pharynx constituent un groupe hétérogène comprenant les cancers de la lèvre, de la...
Revue de presse

Lésions endo-parodontales et pronostic thérapeutique

Les lésions endo-parodontales sont caractérisées par une communication pathologique entre les tissus endodontiques et parodontaux donnant lieu à une expression...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Étude transversale comparative des besoins orthodontiques socio-psychologiques et des habitudes orales dans le trouble du spectre autistique

Objectif : Les enfants et les adolescents atteints de trouble du spectre autistique (TSA) ne présentent pas des caractéristiques orales spécifiques....
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Association entre estime de soi et composante esthétique du sourire chez les adolescents

Contexte et Objectif : Durant l’adolescence, l’estime de soi revêt une importance capitale dans la construction du bien-être global et de...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Impact du traitement orthodontique sur la qualité de vie liée à la santé bucco-dentaire des adolescents : une étude longitudinale

Contexte et Objectif : La période de l’adolescence est généralement tumultueuse ; plus spécifiquement, les malocclusions peuvent conduire à une faible estime...