Duo de cœur et de métier

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°34 - 7 octobre 2020 (page 34-35)
Information dentaire
Avoir son mari pour assistant, voilà une situation peu banale qui suscite curiosité et interrogations. Nous avons rencontré Séverine et David, qui semblent avoir trouvé le parfait équilibre entre vie professionnelle et vie conjugale.

À l’inverse de nombreux couples, Séverine et David ont toujours souhaité tra- vailler ensemble. Une évidence donc, qu’ils concrétisent il y a six ans.

Quelles raisons vous ont amenés à collaborer ?

Séverine : Nous sommes complémentaires, nous n’avons pas des caractères forts. Notre choix peut sembler étonnant, car David était commercial auparavant. Rien à voir donc avec le milieu dentaire. Mais notre volonté était de passer le plus de temps ensemble au quotidien.

David : J’étais témoin des aléas du métier de Séverine. J’aimais l’idée d’être toujours à ses côtés, quelles que soient les circonstances. Auparavant, lorsqu’on se racontait nos journées et nos soucis, on trouvait souvent de bonnes solutions à deux. Mais au fond, on avait du mal à saisir parfaitement les problématiques professionnelles de l’autre. Je ne connaissais pas les coulisses d’un cabinet dentaire. Tout le monde a l’air zen – et pour cause – mais la charge de travail est énorme !

C’est aussi un projet familial ?

Séverine : Absolument. Les horaires du cabinet sont définis pour libérer du temps en famille. On commence tôt (7 h 30) pour finir tôt (17 h) et passer la soirée avec les enfants. Une organisation qui convient aussi aux autres assistantes.
Dès le départ, notre projet avait une motivation très humaine. Le but est atteint, sur le plan personnel et professionnel.

David, quelles sont vos tâches au cabinet ?

David : Je me charge exclusivement de l’administratif : les relations avec les mutuelles, le suivi des impayés, l’accueil. Deux autres assistantes se partagent les tâches d’assistance au fauteuil, de gestion des stocks, de stérilisation. Nous travaillons à temps partiel, donc en rotation.

Comment vos collègues ont-elles accueilli le fait de travailler avec un couple ?

Séverine : Nous sommes discrets, nous évitons tout geste d’intimité. David ne se charge que de l’administratif…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Rencontre avec

Témoignage d’un praticien triplement connecté, le Dr Thibaud Casas

On peut dire de vous que vous êtes un praticien triplement connecté. Pouvez-vous nous expliquer ? En effet, je suis connecté...
Rencontre avec

Témoignage d’une pédodontiste très connectée, le Dr Jona Andersen

Vous êtes passionnée de digital, tant pour les outils métiers que pour la communication. Quelle est l’origine de cet intérêt ?...