Effet de la piézocision sur la résorption radiculaire associée à une force orthodontique

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Orthodontiste n°1 - 15 février 2017
Information dentaire
La piezocision peut augmenter la résorption radiculaire associée à une force orthodontique

Une étude par microtomographie informatisée

Le but de cette étude pilote était d’étudier l’effet de la piézocision sur la résorption radiculaire inflammatoire induite orthodontiquement.
Les auteurs ont inclus quatorze patients dans cette étude en bouche divisée non randomisée :
un côté a été assigné à la piézocision, et l’autre côté a servi de contrôle. Des coupes de corticotomie verticale, de 4 à 5 mm de longueur, ont été réalisées de chaque côté des première prémolaires maxillaires du côté piézocision. Des forces de version vestibulaire de 150 g ont été appliquées aux premières prémolaires des deux côtés. Après 4 semaines, les premières prémolaires maxillaires ont été extraites et scannées à l’aide d’une microtomographie informatisée.

La quantité totale de résorption radiculaire était significativement plus importante dans les hémi-arcades traitées par piézocision que dans les hémi-arcades servant de contrôle (p = 0.029). La procédure de piézocision a entraîné une augmentation moyenne de 44% de la résorption radiculaire (une moyenne de 0,435 mm³ de résorption de la racine du côté piézocision, comparativement à 0,133 mm³ pour le côté témoin).
Chez 5 patients, on a également observé des lésions iatrogènes appréciables des racines. Lorsque ces dommages étaient cumulés avec les résorptions radiculaires d’origine orthodontique, il y avait une augmentation moyenne statistiquement significative de 110% de la perte volumétrique de racine (moyenne de 0,633 mm³) du côté piézocision par rapport au côté témoin
(p = 0,005).

En attendant qu’une étude à plus grande échelle soit menée, les auteurs concluent que la procédure de piézocision, à l’origine du phénomène d’accélération régionale, peut augmenter la résorption iatrogène des racines, lorsqu’elle est utilisée conjointement avec des forces orthodontiques. La piézocision appliquée près des racines peut aussi causer des dommages iatrogènes aux racines, et doit être utilisée avec précaution.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Revue de presse

Lésions endo-parodontales et pronostic thérapeutique

Les lésions endo-parodontales sont caractérisées par une communication pathologique entre les tissus endodontiques et parodontaux donnant lieu à une expression...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Bruxisme et jeunes patients

En 2018, un consensus international est parvenu à définir le bruxisme de sommeil (i.e. BS ou SB pour sleeping bruxism)...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Gestion des patients atteints de maladies inflammatoires chroniques ou auto-immunes sous traitements immunosuppresseurs : une enquête des pratiques des chirurgiens-dentistes français

Contexte La fréquence des maladies inflammatoires chroniques ou auto-immunes (MICA) varie considérablement d’une population à l’autre, avec une prévalence dans...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Châssis de prothèse amovible : cobalt-chrome ou alliages de titane ?

En prothèse amovible à infra­structure métallique, les alliages Co-Cr constituent le matériau de choix par ses propriétés de résistance et...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Sécuriser ses décisions thérapeutiques

L’exercice quotidien d’omnipratique nous conduit fréquemment à nous poser la question de la réalisation d’une intervention en accord avec les...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Leucoplasie orale et imiquimod

Limiquimod (analogue nucléosidique de la famille des imidazoquinolines) est un immunomodulateur dont l’activité repose essentiellement sur son rôle de ligand...