Effets d’une tétine, avec un corps de sucette fin, sur la denture temporaire : une étude clinique contrôlée randomisée

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Orthodontiste n°4 - 15 septembre 2016
Information dentaire
Le changement d’une tétine classique ou physiologique, pour une tétine avec un corps de sucette fin, a permis d’améliorer la béance antérieure et le surplomb incisif d’enfants en denture temporaire.

La prévalence de la succion non nutritive (SNN) chez les enfants varie de 60 à plus de 80 %. Le sevrage des habitudes de SNN peut être difficile et devrait idéalement intervenir avant 24-36 mois pour limiter le risque de développer une malocclusion. Plus de vingt pour cent des enfants de 3 ans et plus ont conservé ce comportement et la majorité d’entre eux présentent une malocclusion.
La succion d’une tétine est considérée comme socialement normale dans la plupart des cultures. Soixante-dix-sept pour cent des enfants ayant conservé l’habitude de sucer une tétine au-delà de 48 mois présentent une malocclusion.
Le but de cette étude clinique contrôlée randomisée était d’évaluer les modifications occlusales apparues chez des enfants, en denture mixte et présentant une béance antérieure (BA) et un surplomb incisif augmenté liés à la SNN d’une tétine classique ou physiologique, après qu’on ait remplacé leur tétine par une tétine avec un corps de sucette très fin et souple (TCSF), puis de les comparer à ceux d’enfants ayant conservé leur tétine, ainsi que d’autres enfants ayant arrêté la succion de leur tétine.
Parmi 106 nouveaux patients du département de prévention et de dentisterie pédiatrique de l’hôpital universitaire de Jena, en Allemagne, les auteurs ont sélectionné 86 enfants (d’âge moyen 20,3 mois) avec une béance antérieure (BA ≤ 0 mm) et/ou un surplomb incisif augmenté (≥2 mm) liés à la SNN d’une tétine.
Les sujets ont été répartis au hasard : le groupe I (n = 28) étant le groupe expérimental utilisant une TCSF ; le groupe II (n = 30) de contrôle, dont les sujets ont continué à utiliser leur tétine conventionnelle ou physiologique et le groupe III (n = 28) de référence dont les sujets ont arrêté la SNN de leur tétine.
Les participants ont été réexaminés après 3, 6, 9 et 12 mois par un opérateur, ignorant de leur groupe d’attribution.
Après 12 mois, les données recueillies sur 63 enfants, d’âge moyen 33,1 mois, (I : n = 24 ; II : n = 22 ; III : n = 17) ont été analysées. Il y avait une différence significative entre les groupes en ce qui concerne le surplomb moyen (groupe I : 2,7 ± 0,5 mm, groupe II : 3,2 ± 0,7 mm, groupe III : 2,4 ± 0,5 mm, Kruskal-Wallis, p = 0,002) et la béance antérieure (groupe I : -1,2 ± 0,3 mm, groupe II : -2,2 ± 0,3 mm, groupe III : -0,8 ± 0,8 mm, Kruskal-Wallis, p < 0,001). Les différences entre les groupes I et II en ce qui concerne le surplomb (2,7 ± 0,5 mm contre 3,2 ± 0,7 mm, Mann-Whitney, p < 0,001) et l’ampleur de la BA (-1,2 ± 0,3 mm vs -2,2 ± 0,3 mm, Mann- Whitney, p < 0,001) étaient statistiquement significatives.
Les auteurs concluent que le changement d’une tétine classique ou physiologique pour une tétine avec un corps de sucette fin (TCSF) a permis d’améliorer la béance antérieure et le surplomb incisif, comparativement aux patients ayant gardé leur tétine. Des études complémentaires sont nécessaires pour évaluer la pertinence clinique de ces observations en denture permanente.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Revue de presse

Lésions endo-parodontales et pronostic thérapeutique

Les lésions endo-parodontales sont caractérisées par une communication pathologique entre les tissus endodontiques et parodontaux donnant lieu à une expression...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Étude transversale comparative des besoins orthodontiques socio-psychologiques et des habitudes orales dans le trouble du spectre autistique

Objectif : Les enfants et les adolescents atteints de trouble du spectre autistique (TSA) ne présentent pas des caractéristiques orales spécifiques....
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Association entre estime de soi et composante esthétique du sourire chez les adolescents

Contexte et Objectif : Durant l’adolescence, l’estime de soi revêt une importance capitale dans la construction du bien-être global et de...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Impact du traitement orthodontique sur la qualité de vie liée à la santé bucco-dentaire des adolescents : une étude longitudinale

Contexte et Objectif : La période de l’adolescence est généralement tumultueuse ; plus spécifiquement, les malocclusions peuvent conduire à une faible estime...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Bruxisme et jeunes patients

En 2018, un consensus international est parvenu à définir le bruxisme de sommeil (i.e. BS ou SB pour sleeping bruxism)...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Évaluation de l’état psycho-émotionnel des patients souffrant de troubles temporo-mandibulaires : une étude pilote

Objectif : L’objectif de cette étude pilote était de développer un questionnaire pour évaluer l’aspect psycho-émotionnel des patients souffrant de Dysfonctionnements...