Empreinte de dents très mobiles

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire
Information dentaire

Bien qu’en plus de 40 ans de carrière le rédacteur de cette chronique n’ait jamais eu à déplorer l’avulsion intempestive d’une dent mobile lors d’une empreinte, il a eu, comme sûrement de nombreux confrères, quelques sueurs froides. C’est pourquoi il n’hésite pas à faire part d’un petit procédé technique de nature à sécuriser cette manœuvre.

Cette technique s’adresse donc à la prise d’empreinte primaire de dents extrêmement mobiles et mal alignées. Bien que nombre d’autres procédés aient été proposés, celui-ci paraît simple et ne nécessite aucun matériel particulier. Il fait appel à trois matériaux différents (un polyvinyl-siloxane et un polyéther fluides ainsi qu’un hydrocolloïde irréversible) et un porte-empreinte perforé classique.

1) Le polyvinyl-siloxane fluide est injecté à la seringue sur les faces vestibulaires des dents mobiles.

2) Le polyéther est injecté à la seringue sur les faces linguales des dents mobiles.

3) Après polymérisation de ces deux matériaux, un porte-empreinte chargé d’alginate vient englober le tout.

4) Lors du retrait de l’empreinte à l’alginate, les deux élastomères, bloqués par les contre-dépouilles et les espaces interdentaires, demeurent en position. N’adhérant pas l’un à l’autre, ils peuvent être ensuite délicatement retirés l’un après l’autre sans problème.

5) Après repositionnement des segments d’élastomères dans l’empreinte à l’alginate, la coulée est effectuée.

La présente technique d’empreinte pour des dents très mobiles est, selon les auteurs, plus sûre et plus simple que d’autres précédemment décrites. Si elle est longue, puisque nécessitant la polymérisation de trois matériaux différents, la période d’inconfort pour le patient n’excède pas celle d’une classique empreinte à l’alginate.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Revue de presse

Lésions endo-parodontales et pronostic thérapeutique

Les lésions endo-parodontales sont caractérisées par une communication pathologique entre les tissus endodontiques et parodontaux donnant lieu à une expression...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Bruxisme et jeunes patients

En 2018, un consensus international est parvenu à définir le bruxisme de sommeil (i.e. BS ou SB pour sleeping bruxism)...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Gestion des patients atteints de maladies inflammatoires chroniques ou auto-immunes sous traitements immunosuppresseurs : une enquête des pratiques des chirurgiens-dentistes français

Contexte La fréquence des maladies inflammatoires chroniques ou auto-immunes (MICA) varie considérablement d’une population à l’autre, avec une prévalence dans...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Châssis de prothèse amovible : cobalt-chrome ou alliages de titane ?

En prothèse amovible à infra­structure métallique, les alliages Co-Cr constituent le matériau de choix par ses propriétés de résistance et...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Sécuriser ses décisions thérapeutiques

L’exercice quotidien d’omnipratique nous conduit fréquemment à nous poser la question de la réalisation d’une intervention en accord avec les...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Leucoplasie orale et imiquimod

Limiquimod (analogue nucléosidique de la famille des imidazoquinolines) est un immunomodulateur dont l’activité repose essentiellement sur son rôle de ligand...