Etude clinique randomisée de la perception de la douleur, de l’inconfort et du trouble de la fonction masticatoire chez des enfants en cours de traitement orthodontique par des appareillages fixes ou amovibles

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Orthodontiste n°3 - 15 juin 2016
Information dentaire
Les traitements par appareillage fixe et amovible peuvent être recommandés de manière similaire pour le traitement des occlusions inversées antérieures en denture mixte.

La douleur et l’inconfort sont des effets indésirables bien connus des traitements orthodontiques. La douleur commence environ 4 heures après la mise en place ou l’activation de l’appareil, présente un pic entre 12 heures et 3 jours après l’insertion puis décroît progressivement pendant la semaine suivante. Comme il a été prouvé que les appareils fixes et amovibles avaient une efficacité comparable pour le traitement des occlusions inversées antérieures en denture mixte, l’objectif de cette étude était d’évaluer et de comparer la douleur perçue par les enfants en traitement, leur inconfort et les difficultés masticatoires associées à la correction de l’occlusion inversée antérieure soit par appareil fixe soit par appareil amovible.
Pour cette étude, les auteurs ont inclus 62 enfants. Le traitement par appareillage fixe (FA) consistait en 8 brackets collés sur les incisives, canines temporaires et première molaire temporaire ou première prémolaire ; la séquence d’arc était 0.016 copper NiTi, 0.019×0.025 copper NiTi, 0.019×0.025 acier, des cales ont été mises en place sur les secondes molaires temporaires. Le traitement par appareillage amovible (RA) consistait en une plaque de Hawley associée à des ressorts rétro-incisifs, un vérin médian et des plans de surélévation latéraux. Dans les deux groupes, le pic de douleur a été observé deux jours après la pose de l’appareil avec une douleur ressentie dès le premier jour dans le groupe FA comparé au groupe RA et une intensité de douleur plus importante également dans le groupe FA. Après deux jours, l’intensité de la douleur était équivalente dans les deux groupes. L’inconfort était équivalent dans les deux groupes bien que légèrement différé pour le groupe RA. L’élocution était plus difficile dans le groupe RA et la mastication était plus difficile dans le groupe FA même après 2 mois de traitement (l’appareil amovible n’était pas porté durant les repas). Cette étude ne montre donc pas de différence significative concernant les 3 paramètres étudiés entre les traitements par appareillage fixe et amovible.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Revue de presse

Lésions endo-parodontales et pronostic thérapeutique

Les lésions endo-parodontales sont caractérisées par une communication pathologique entre les tissus endodontiques et parodontaux donnant lieu à une expression...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Bruxisme et jeunes patients

En 2018, un consensus international est parvenu à définir le bruxisme de sommeil (i.e. BS ou SB pour sleeping bruxism)...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Gestion des patients atteints de maladies inflammatoires chroniques ou auto-immunes sous traitements immunosuppresseurs : une enquête des pratiques des chirurgiens-dentistes français

Contexte La fréquence des maladies inflammatoires chroniques ou auto-immunes (MICA) varie considérablement d’une population à l’autre, avec une prévalence dans...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Châssis de prothèse amovible : cobalt-chrome ou alliages de titane ?

En prothèse amovible à infra­structure métallique, les alliages Co-Cr constituent le matériau de choix par ses propriétés de résistance et...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Sécuriser ses décisions thérapeutiques

L’exercice quotidien d’omnipratique nous conduit fréquemment à nous poser la question de la réalisation d’une intervention en accord avec les...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Leucoplasie orale et imiquimod

Limiquimod (analogue nucléosidique de la famille des imidazoquinolines) est un immunomodulateur dont l’activité repose essentiellement sur son rôle de ligand...