Id Mag – Évasion hiver

  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°5 - 10 février 2021 (page 74-85)
Information dentaire
Une chose est sûre : les sports d’hiver auront cette année une saveur différente. Il n’y aura certes pas de descentes tout schuss faute de remontées… Mais pourquoi ne pas en profiter pour vivre la montagne différemment ? Ski de fond, de randonnée, raquette… et peut-être un peu plus de tranquillité pour rêver face aux étendues immaculées, profiter du silence ouaté et regarder les flocons tomber.

La jeune histoire des sports d’hiver

Glisser sur des pistes damées… Cela semble naturel à beaucoup. Pourtant, la montagne a longtemps été considérée comme un endroit hostile où il ne faisait pas bon s’aventurer, surtout l’hiver. Ce n’est qu’au début du XXe siècle que s’inventent les sports d’hiver qui ne deviennent « populaires » que dans les années 60.

Comment avancer sur la neige ? Dès la Préhistoire, l’homme a dû faire preuve d’imagination pour affronter les étendues immaculées, que ce soit pour ses déplacements ou pour la chasse. Rien d’étonnant donc à ce que des peintures rupestres représentent des chasseurs juchés sur de longues planches, que les premiers « skis » découverts (longs morceaux de bois recouverts de peau de bête) soient datés de plus de 8 000 ans avant Jésus-Christ et que les découvertes archéologiques témoignent des progrès peu à peu réalisés en la matière (des skis datés de 6 300 ans avant Jésus-Christ montrent par exemple une fixation faite d’une lanière de cuir). Mais attention, ces dates sont parfois sujettes à controverses, tout comme le lieu de naissance de « la glisse ». Était-ce dans l’Altaï – une chaîne de montagnes située entre la Russie, la Chine et la Mongolie – ou en Scandinavie ? Les avis divergent. Mais une chose est sûre : c’est bien en Norvège et en Suède que l’usage du ski s’est propagé bien plus tard, à partir du Xe siècle. Mais il a encore et toujours une fonction utilitaire.

Si des voyageurs intrépides s’essaient à cette pratique lorsqu’ils visitent les contrées nordiques aux XVI et XVIIe siècle, c’est grâce à l’Exposition universelle de Paris en 1878 qu’elle arrive en France. Les Norvégiens y sont présents et ont apporté dans leurs bagages skis et patins à glace pour des démonstrations qui ravissent les visiteurs. Si les premières patinoires naissent alors pour l’amusement…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

À découvrir

Voix d’or

Une autre chanson au Caire Au début des années 20, les acteurs qui régnaient sur la scène artistique et intellectuelle...
À découvrir

Article réservé à nos abonnés Les très riches heures d’Étienne Bourdet

Enfance et jeunesse Deuxième de sa fratrie, Étienne Bourdet est né le 10 novembre 1722 à Birac, un petit village du...
À découvrir

Article réservé à nos abonnés Place aux femmes

La liberté au bout du pinceau Pas simple, à la fin de l’Ancien Régime, de se déclarer et femme, et peintre....
À découvrir

Article réservé à nos abonnés id Tendances

30 pages d’inspiration, de curiosité, de découverte… Sommaire Id Tendances SHOPPING I Éclairage, mobilier, accessoires… Sélection bien-être DESIGN I Uune...
À découvrir

Article réservé à nos abonnés Aux portes du mystère…

Levée de scellés A-t-elle fait rêver sous sa tenture, cette porte de la chambre de Hugo ! Car derrière – on...
À découvrir

Déclenchements instinctifs

En cette fin d’année 2020, particulièrement inédite et compliquée sur le plan sanitaire, je souhaitais partager avec vous quelques moments vivifiants, au grand air,...