Extraction dentaire chez le patient thrombocytopénique

  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire
Information dentaire

Afin de mesurer l’incidence du saignement postopéraroire et autres complications chez le patient thrombocytopénique avec une numération plaquettaire inférieure à 100 000 plaquettes/μl, d’identifier par ailleurs les facteurs de risque de complications, d’observer si une transfusion pré- ou peropératoire affecte le saignement ou d’autres facteurs, et d’identifier si les mesures hémostatiques locales affectent le saignement ou l’infection chez cette population de patients, l’étude rétrospective d’une cohorte de 68 patients devant faire l’objet d’extractions dentaires et présentant une affection hématologique avec une thrombocytopénie concomitante a été réalisée.
Les résultats concernant 200 extractions réalisées chez 68 patients thrombocytopéniques présentant une numération plaquettaire moyenne de 44 000/μl ont montré que seulement 5 patients (7,4 %) ont fait l’objet d’un saignement postopératoire et 2 patients d’une infection, a priori en raison d’une neutropénie associée. Chez ces patients, une leucémie myéloïde avait été diagnostiquée et la concentration plaquettaire moyenne préopératoire était de 25 800/μl. Le saignement a été contrôlé par compression et usage de compresses (3 patients) et par utilisation d’acide aminocaproïque (2 patients). Chez l’un d’eux, un agent hémostatique a été placé et des sutures réalisées. Aucune différence n’a été constatée entre les patients ayant ou n’ayant pas reçu de transfusions plaquettaires.
Bien qu’une revue rétrospective manque de puissance pour en tirer des directives et que, de plus, aucun groupe contrôle ne fi gurait dans cette cohorte, force est de constater que tous les patients n’ont pas présenté de complications majeures. Les saignements postopératoires (5 cas pour 200 extractions réalisées chez 68 patients) ont été gérés par de simples mesures locales. Cependant, des études prospectives s’imposent pour clarifi er l’utilité des transfusions et des mesures locales hémostatiques chez le patient présentant une thrombocytopénie qui ne soit pas uniquement associée à une affection hématologique maligne comme c’est ici le cas dans cette cohorte de patients.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Revue de presse

Lésions endo-parodontales et pronostic thérapeutique

Les lésions endo-parodontales sont caractérisées par une communication pathologique entre les tissus endodontiques et parodontaux donnant lieu à une expression...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Bruxisme et jeunes patients

En 2018, un consensus international est parvenu à définir le bruxisme de sommeil (i.e. BS ou SB pour sleeping bruxism)...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Gestion des patients atteints de maladies inflammatoires chroniques ou auto-immunes sous traitements immunosuppresseurs : une enquête des pratiques des chirurgiens-dentistes français

Contexte La fréquence des maladies inflammatoires chroniques ou auto-immunes (MICA) varie considérablement d’une population à l’autre, avec une prévalence dans...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Châssis de prothèse amovible : cobalt-chrome ou alliages de titane ?

En prothèse amovible à infra­structure métallique, les alliages Co-Cr constituent le matériau de choix par ses propriétés de résistance et...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Sécuriser ses décisions thérapeutiques

L’exercice quotidien d’omnipratique nous conduit fréquemment à nous poser la question de la réalisation d’une intervention en accord avec les...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Leucoplasie orale et imiquimod

Limiquimod (analogue nucléosidique de la famille des imidazoquinolines) est un immunomodulateur dont l’activité repose essentiellement sur son rôle de ligand...