Flexcare Platinum

  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire
Information dentaire

Philips Sonicare

Discrètement présent depuis quelques années, Philips est récemment revenu sur le devant de la scène pour proposer, sous la bannière Sonicare, toute une gamme de brosses à dents soniques adaptées à de multiples besoins. Les cinq manches disponibles, de la version Kids à la très design DiamondClean, fonctionnent sur la même technologie, capable d’imprimer à une fréquence de 250 Hz des mouvements de grande amplitude aux brins de la tête. Pour cette dernière, cinq possibilités sont offertes avec des configurations de brins de 12 à 17/100e de millimètres, de longueurs et d’implantations variées.
Sans lésiner sur les moyens, Philips Sonicare a bien voulu nous aider à organiser cet essai d’envergure peu commune, puisque nous avons pu faire tester la FlexCare Platinum, fleuron de la gamme, à l’ensemble de nos testeurs ainsi qu’à une poignée de (presque) profanes, censés jouer le rôle des patients auxquels, ne l’oublions pas, l’outil est aussi destiné à être prescrit par les professionnels de santé que nous sommes… La période d’essai a duré un peu plus d’un mois, laissant à chacun, souvent imité par ses proches, largement le temps de se faire une idée de l’outil et de son utilisation.

La brosse fournie dans le cadre de cet essai bénéficiait d’une riche dotation : chargeur sédentaire incorporant un générateur d’UV pour l’assainissement des têtes, chargeur compact et boîte de transport, nos testeurs ont été gâtés ! Sans nous étendre sur le côté gadget de ces UV, il faut reconnaître que l’objet à fière allure : comme pour la brosse elle-même, les matériaux semblent de qualité et les ajustements entre parties en plastique sont parfaits. En l’absence de parties mobiles, le manche est également plus facile à nettoyer et devrait plus facilement conserver son aspect flatteur au cours du temps. Pour intégrer l’ensemble dans une salle de bain, nul besoin d’un raccordement électrique permanent puisque la batterie de la brosse offre facilement trois semaines d’autonomie en utilisation biquotidiennes, en prolongeant fréquemment le brossage au-delà de la durée proposée par le timer, 4 x 30 secondes par défaut… Dommage que le cordon secteur ne soit pas détachable, cela ferait un très beau bibelot, digne de l’intérieur le plus cossu.
Sans faire durer plus longtemps le suspense, regardons les résultats en commençant par un constat : 30 % des évaluateurs n’ont pas été convaincus par la technologie sonique… Notons qu’ils se répartissent pour moitié parmi les adeptes de la méthode manuelle et parmi les habitués de la technologie oscillo-
rotative sans qu’aucun ne remette en cause l’efficacité de l’outil pour le contrôle de plaque. Certains trouvent même l’outil trop énergique et se demandent dans quelle mesure les tissus, durs et mous, ne souffrent pas à long terme de cette efficacité ! Dans les deux cas, ce sont les sensations ressenties qui font grief : le bruit, les sensations de chatouilles, la vibration de la tête sur les lèvres, le poids élevé et un manche plus volumineux que celui d’une brosse manuelle reviennent en tête des récriminations. En gros, les mêmes paramètres que lorsque le brossage oscillo-rotatif a commencé à s’implanter… Les fabricants ont beau multiplier les études, fondamentales et cliniques, démontrant tant l’efficacité que l’innocuité de leur technologie, il reste et restera toujours une proportion de non-utilisateurs convaincus, c’est inévitable !

Pour les 70 % de convaincus, le côté désagréable des vibrations caractéristiques s’est rapidement estompé et la brosse sonique promptement adoptée ! Il faut dire que la gamme de fréquences produite par les brosses Sonicare est plus haute, mais que ces vibrations sont plus douces que celles d’une brosse oscillo-rotative, surtout lorsque les flancs ou le dos de la tête en action heurtent les dents adjacentes ou antagonistes. Avec une tête InterCare Compacte, l’outil demande certes un maniement précis et une bonne connaissance du « terrain » pour être pleinement efficace, mais il apporte en retour un accès inégalé aux zones les moins accessibles. Saisie avec la pulpe des doigts plutôt qu’à plein manche, la Flexcare Platinum se pilote plus à la manière d’un pinceau que d’une brossette rotative sur contre-angle. L’effet rapporté par plusieurs est saisissant en termes de sensation d’état de surface lisse pour les tissus durs et de raffermissement progressif des tissus mous. Au-delà des études cliniques menées par le fabricant, il est difficile de dire que la technologie sonique est supérieure à la technologie oscillo-rotative, elle-même supérieure à une technique manuelle parfaitement maîtrisée. Si cette dernière garde les faveurs d’une poignée de fervents défenseurs et se révèle dans certains cas d’arcades non idéales encore supérieure, force est de constater que le maniement d’une brosse manuelle est dans la plupart des cas approximative, voire très souvent délétère. Alors, en attendant une méta-analyse de qualité sur le sujet et un verdict fondé sur la preuve, il ressort de cet essai que la technologie sonique, est, sur la base d’un échantillon mixte de chirurgiens-dentistes et de patients, tout à fait convaincante pour obtenir une hygiène bucco-dentaire de très bonne qualité, au prix d’une acclimatation un peu laborieuse aux vibrations de l’outil.
Pour Philips Sonicare, le challenge est d’importance : dans un marché français sous-équipé où l’acteur historique occupe une position quasi monopolistique, il y a certes une marge de progression importante, mais il ne s’agit pas non plus de simplement présenter son produit pour automatiquement engranger des parts de marché ! Avec la Flexcare Platinum, Philips Sonicare présente une solution aussi élégante que technologiquement mature, appuyée par de nombreuses études réalisées à travers le monde pour démontrer l’efficacité et la pertinence de la technologie sonique en matière d’hygiène bucco-dentaire.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Industrie

Handicaps : Oral-B veut des cabinets dentaires « champions de l’accessibilité »

A l’occasion de la « Journée mondiale de sensibilisation à l’accessibilité » du 16 mai 2024, Oral B a lancé, à l’intention des...
Industrie

3M : la santé fait scission

La division santé de 3M, qui propose, entre autres, une gamme en dentaire et orthodontie, est devenue une société autonome baptisée...
Industrie Recherche

Biotech Dental : de l’IA dans le dentaire

La société provençale inaugure un « Institut d’intelligence artificielle dédié à la santé bucco-dentaire ». Baptisé IAI by BD (Institute for...
Industrie

Radii Expert – SDI

Hasard du calendrier, la rédaction de cette synthèse suit de peu la parution du Spécial Adhésion de L’Information Dentaire… numéro...
Industrie

S3 System – Sendoline

S’il y a bien un domaine bruissant d’innovations dans notre discipline, c’est l’endodontie ! Il n’y a qu’à voir les catalogues...
Industrie

Nichrominox : Galaxy et Endo Zippo

Points communs de ces deux dispositifs ? Le recours à l’acier inoxydable d’abord, qui bénéficie d’un traitement par électro-polissage destiné...