Hiérarchisation des facteurs prédisposant à l’accroissement gingival au cours d’un traitement orthodontique : le rôle de la quantité de biofilm

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Orthodontiste n°2 - 15 avril 2021 (page 17)
Information dentaire
Vincent-Bugnas S, Borsa L, Gruss A, Lupi L. Prioritization of predisposing factors of gingival hyperplasia during orthodontic treatment: the role of amount of biofilm. BMC Oral Health. 2021 Feb 24;21(1):84.

Le mécanisme à l’origine de l’accroissement gingival qui peut survenir lors d’un traitement orthodontique fixe n’est pas encore totalement élucidé. La quantité de plaque dentaire est souvent incriminée comme facteur prédictif. L’objectif de cette étude était d’évaluer la prévalence de l’accroissement gingival lors d’un traitement orthodontique par appareil fixe multi-attache et de prioriser ses facteurs prédictifs, notamment la quantité de biofilm.

Cette étude descriptive transversale a été conduite sur des patients en traitement d’orthodontie par appareil fixe multi-attache âgés de 9 à 30 ans, en bonne santé générale. Les paramètres parodontaux tels que l’indice de plaque, l’indice gingival, la profondeur de poche au sondage, le phénotype parodontal et l’indice d’accroissement gingival ont été enregistrés. De plus, les habitudes de brossage et la date du dernier détartrage ont été notées.

Les paramètres orthodontiques étudiés étaient la durée du traitement, le type d’attaches orthodontiques, l’alliage utilisé pour les arcs et le type de ligatures. Les variables ressortant significatives par analyse univariée (p < 0,25) ont été placées dans un modèle de régression logistique multivarié.

Au total, 193 patients ont été inclus (16,38 ± 4,89 ans). Un accroissement gingival est survenu chez 49,7 % des patients inclus. Les facteurs prédisposant à cette pathologie fixe étaient les attaches métalliques classiques (p = 0,021), la ventilation buccale (p = 0,040), le sexe masculin (p = 0,035), le phénotype parodontal épais (p = 0,043), les ligatures élastomériques (p = 0,007), la durée du traitement (p = 0,022) et la présence de plaque dentaire (p = 0,004). Après réalisation de la régression logistique, seuls deux facteurs sont restés liés à l’accroissement gingival : les attaches métalliques (odds ratio, OR = 3,5 ; intervalle de confiance, IC à 95 % =…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Revue de presse

Lésions endo-parodontales et pronostic thérapeutique

Les lésions endo-parodontales sont caractérisées par une communication pathologique entre les tissus endodontiques et parodontaux donnant lieu à une expression...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Bruxisme et jeunes patients

En 2018, un consensus international est parvenu à définir le bruxisme de sommeil (i.e. BS ou SB pour sleeping bruxism)...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Gestion des patients atteints de maladies inflammatoires chroniques ou auto-immunes sous traitements immunosuppresseurs : une enquête des pratiques des chirurgiens-dentistes français

Contexte La fréquence des maladies inflammatoires chroniques ou auto-immunes (MICA) varie considérablement d’une population à l’autre, avec une prévalence dans...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Châssis de prothèse amovible : cobalt-chrome ou alliages de titane ?

En prothèse amovible à infra­structure métallique, les alliages Co-Cr constituent le matériau de choix par ses propriétés de résistance et...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Sécuriser ses décisions thérapeutiques

L’exercice quotidien d’omnipratique nous conduit fréquemment à nous poser la question de la réalisation d’une intervention en accord avec les...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Leucoplasie orale et imiquimod

Limiquimod (analogue nucléosidique de la famille des imidazoquinolines) est un immunomodulateur dont l’activité repose essentiellement sur son rôle de ligand...