Implants : distraction ostéogénique ou greffe autogène

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire
Information dentaire

Le but de cette étude était de comparer les procédures de distraction ostéogénique alvéolaire (alveolar distraction osteogenesis = ADO) et les greffes osseuses autogènes en onlay (autogenous onlay bone graft = AOBG) pour leur aptitude à corriger les défauts alvéolaires verticaux sévères et le résultat à long terme.

Quarante patients traités par ADO et 28 par AOBG ont été inclus dans cette étude. Les mesures de hauteur osseuse ainsi que de la survie et du succès des implants ont été comparés.

Le gain vertical était de 8,4 ± 2,6 mm pour l’ADO et de 6,5 ±2,3 mm pour l’AOBG. Après un suivi moyen de 7,1 années, il n’y avait pas de différence significative entre les deux groupes du point de vue de la hauteur osseuse comme de la survie et du succès des implants. Les taux de survie et de succès cumulatifs étaient respectivement de 97,3 % et 92,7 % pour le groupe ADO et de 94,1 % et 90,2 % dans le groupe AOBG.

Les deux techniques apparaissent également efficaces et fiables pour traiter les défauts verticaux sévères. Cependant, les auteurs suggèrent que la distraction ostéogénique leur apparaît plutôt indiquée lorsque la perte est très sévère et l’étendue importante, mais le gain obtenu n’est que vertical, alors que la greffe en onlay leur semble plutôt indiquée dans les défauts combinés, verticaux et horizontaux.


Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Bruxisme et jeunes patients

En 2018, un consensus international est parvenu à définir le bruxisme de sommeil (i.e. BS ou SB pour sleeping bruxism)...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Gestion des patients atteints de maladies inflammatoires chroniques ou auto-immunes sous traitements immunosuppresseurs : une enquête des pratiques des chirurgiens-dentistes français

Contexte La fréquence des maladies inflammatoires chroniques ou auto-immunes (MICA) varie considérablement d’une population à l’autre, avec une prévalence dans...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Châssis de prothèse amovible : cobalt-chrome ou alliages de titane ?

En prothèse amovible à infra­structure métallique, les alliages Co-Cr constituent le matériau de choix par ses propriétés de résistance et...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Sécuriser ses décisions thérapeutiques

L’exercice quotidien d’omnipratique nous conduit fréquemment à nous poser la question de la réalisation d’une intervention en accord avec les...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Leucoplasie orale et imiquimod

Limiquimod (analogue nucléosidique de la famille des imidazoquinolines) est un immunomodulateur dont l’activité repose essentiellement sur son rôle de ligand...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Crête osseuse atrophiée et reconstruction pré-implantaire : greffe autogène ou xénogène

Depuis son avènement au début des années 80, l’implantologie moderne connaît un développement continu et exponentiel grâce à une meilleure...