Interview : Karin Jepsen, timing du traitement orthodontique chez les patients atteints de parodontite de stade IV

  • Par
  • Publié le . Paru dans Parodontologie Implantologie Orale, un nouveau regard n°1 - 15 mars 2023 (page 10-12)
Information dentaire
Le Dr Jepsen et son équipe ont reçu le prestigieux R. Earl Robinson Regeneration Award 2022 pour leur article sur le timing du traitement orthodontique chez les patients atteints de parodontite de stade IV. Cette étude, prospective, multicentrique randomisée et interdisciplinaire analyse le mouvement dentaire orthodontique précoce (quatre semaines après la chirurgie parodontale régénérative dans le traitement de la parodontite de stade IV) par rapport à un démarrage plus tardif du traitement orthodontique (six mois après la chirurgie). Les résultats n’ont mis en évidence aucune différence significative entre les protocoles. Par conséquent, la durée totale du traitement pour les patients pourrait être considérablement réduite. Ces résultats ont déjà été intégrés dans le guide de pratique clinique de niveau S3 récemment publié par EFP pour le traitement de la parodontite de stade IV [1].

Karin Jepsen

DDS, PhD
Professeure associée
Département de parodontologie, dentisterie opératoire et préventive
Hôpital universitaire de Bonn, Allemagne

Article commenté
• Jepsen K, Tietmann C, Kutschera E, Wüllenweber P, Jäger A, Cardaropoli D, Gaveglio L, Sanz Sanchez I, Martin C, Fimmers R, Jepsen S. The effect of timing of orthodontic therapy on the outcomes of regenerative periodontal surgery in patients with stage IV periodontitis: A multicenter randomized trial. J Clin Periodontol 2021 ; 48 (10) : 1282-92.

Orianne Gondel : Docteur Jepsen, vous êtes la lauréate du prestigieux R. Earl Robinson Regeneration Award de l’American of Periodontology (AAP) en 2022 et vos résultats ont déjà été intégrés dans le guide de pratique clinique de niveau EFP S3 récemment publié pour le traitement de la parodontite de stade IV. Quelle a été votre impression ?

Karin Jepsen : Nous sommes extrêmement honorés que notre étude et notre publication aient été reconnues de cette manière par l’AAP, de renommée mondiale, et nous sommes ravis de cette reconnaissance.

Cela a été un énorme effort pour mener un essai aussi complexe, mais avec le recul, cela a été une expérience très enrichissante et notre équipe est vraiment fière d’avoir pu contribuer à faire progresser notre domaine.

Le fait que l’étude ait été terminée juste à temps pour être incluse dans les nouvelles recommandations de l’EFP était une coïncidence très heureuse. Espérons que cela aidera à l’avenir les parodontistes et les orthodontistes à planifier et à coordonner encore mieux leur traitement interdisciplinaire et sur la base de preuves plus solides. Plus important encore, nous espérons que cette « synergie ortho-paro » aidera davantage de patients atteints de parodontite de stade IV et de migration dentaire pathologique à retrouver la fonction et le sourire.

Le but de l’étude était de comparer deux protocoles différents d’un…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Revue de presse

Lésions endo-parodontales et pronostic thérapeutique

Les lésions endo-parodontales sont caractérisées par une communication pathologique entre les tissus endodontiques et parodontaux donnant lieu à une expression...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Bruxisme et jeunes patients

En 2018, un consensus international est parvenu à définir le bruxisme de sommeil (i.e. BS ou SB pour sleeping bruxism)...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Gestion des patients atteints de maladies inflammatoires chroniques ou auto-immunes sous traitements immunosuppresseurs : une enquête des pratiques des chirurgiens-dentistes français

Contexte La fréquence des maladies inflammatoires chroniques ou auto-immunes (MICA) varie considérablement d’une population à l’autre, avec une prévalence dans...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Châssis de prothèse amovible : cobalt-chrome ou alliages de titane ?

En prothèse amovible à infra­structure métallique, les alliages Co-Cr constituent le matériau de choix par ses propriétés de résistance et...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Sécuriser ses décisions thérapeutiques

L’exercice quotidien d’omnipratique nous conduit fréquemment à nous poser la question de la réalisation d’une intervention en accord avec les...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Leucoplasie orale et imiquimod

Limiquimod (analogue nucléosidique de la famille des imidazoquinolines) est un immunomodulateur dont l’activité repose essentiellement sur son rôle de ligand...