L’alcool : un sujet de santé ordinaire à aborder dans les cabinets dentaires, selon la HAS

  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°38 - 15 novembre 2023
Information dentaire

La Haute autorité de santé (HAS) publie le 26 octobre des recommandations aux professionnels de santé de premiers recours, dont les chirurgiens-dentistes, nommément cités, pour diminuer le risque alcool chez les patients en repérant les usages et en les accompagnant. Objectif : briser les tabous et « faire de l’alcool un sujet de santé comme les autres au même titre que l’alimentation, le sommeil ou l’activité physique, qui concerne tous les usagers du système de santé, tout au long de leur vie, et pas seulement en cas de complication apparente ou d’usage problématique.

L’alcool doit faire partie des questions courantes d’hygiène de vie ». La HAS met à disposition sur son site internet de multiples outils : guides pour aborder le sujet, pour conduire un entretien motivationnel, conseils d’accueil, postures professionnelles à adopter, tests de repérage de consommation, liste de conseils concrets à transmettre pour réduire la consommation dans la vie courante, etc. « L’acteur de premier recours n’est pas isolé pour traiter du sujet alcool avec ses patients. Il s’inscrit dans un réseau partenarial au sein duquel chaque acteur, à partir de ses compétences spécifiques, contribue à la santé au travers d’une approche médico-psycho-sociale décloisonnée », souligne la HAS qui détaille les recours possibles. L’alcool est la substance psychoactive la plus consommée en France. Elle concerne 87 % des personnes âgées de 18 à 75 ans et 77 % des jeunes de 17 ans, dont près de la moitié pratiquent l’alcoolisation ponctuelle importante (binge drinking). L’alcool est la première cause d’hospitalisation, la deuxième cause de mortalité évitable après le tabac, la deuxième cause de cancer évitable. Il est impliqué dans 30 % des accidents mortels de la route, ainsi que dans 30 % des cas de violences (physiques, psychiques ou sexuelles).

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Santé publique

Lutte contre les maladies non transmissibles : l’OMS s’en prend aux industriels

L’OMS Europe appelle les gouvernements des Etats du continent à contrer les stratégies des industriels qui « interférent et influent sur...
Santé publique

Violences sexuelles et sexistes : premières mesures gouvernementales pour le secteur santé

Le ministère de la Santé a présenté le 31 mai « une première série de mesures concrètes » pour prévenir...
Santé publique

Article réservé à nos abonnés Risques sanitaires des JO 2024 vus par l’infectiologue : tout est prévu, sauf l’imprévisible ?

L’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques (JOP) du 26 juillet au 8 septembre 2024 en France, premiers jeux de l’ère post-Covid, provoquera...
Santé publique

Bonne tenue globale de la vaccination en 2023

L’adhésion et le recours à la vaccination sont en hausse en France, constate Santé publique France (SPF) à l’occasion de...
Santé publique

Journée mondiale sans tabac : « Protéger les enfants de l’ingérence de l’industrie du tabac »

« Protéger les enfants de l’ingérence de l’industrie du tabac », sera le thème de la « Journée mondiale sans tabac » du 31...
Santé publique

L’excès de sel européen

Chaque jour, les maladies cardiovasculaires tuent 10 000 personnes en Europe soit plus de 4 millions par an (42,5 % des...