L’analyse tridimensionnelle

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Orthodontiste n°1 - 15 février 2015
Information dentaire
Les traitements par dispositifs de Herbst permettent une augmentation des volumes oropharyngé et laryngopharyngé, qui pourrait être utile dans la prise en charge des AOS au cours de la croissance.

par tomographie volumétrique à faisceau conique (CBCT) de l’augmentation de l’espace pharyngé avec un dispositif de Herbst

Le rétrécissement des voies aérifères supérieures participe au développement des apnées obstructives du sommeil (AOS) et le volume pharyngé est de plus en plus reconnu comme un facteur important des AOS.
L’obstruction pharyngée devrait être améliorée par un déplacement antérieur des mâchoires, comme celui obtenu après une chirurgie d’avancement bimaxillaire ou l’utilisation d’un dispositif d’avancée mandibulaire. Cependant, peu d’études ont été consacrées aux modifications de forme de l’espace pharyngé, obtenues après traitement des AOS au cours de la croissance par dispositifs d’avancée mandibulaire.
L’objectif de cette étude était d’évaluer les effets tridimensionnels du dispositif de Herbst sur la forme de l’espace pharyngé en utilisant un examen Cone Beam (CBCT).
Sur 24 patients en classe II squelettique (ANB ≥ 5° ; 11 garçons, 13 filles, d’âge moyen 11,6 ans), traités par dispositif de Herbst puis dispositif multi-attache, des Cone Beam ont été réalisés avant et après traitement par Herbst.
Les 20 sujets en classe I squelettique (9 garçons, 11 filles, d’âge moyen 11,5 ans) du groupe témoin ont bénéficié du seul traitement par dispositif multi-attache. Le volume, la profondeur et la largeur de l’espace pharyngé ont été comparés entre les groupes à partir de mesures prises sur les images tridimensionnelles Cone Beam de la totalité de l’espace pharyngé.
Les résultats mettent en évidence un accroissement du volume oropharyngé dans le groupe Herbst (5 000,2 mm3) significativement supérieur à celui mesuré pour le groupe témoin (2 451,6 mm3). De même, l’augmentation de l’espace laryngopharyngé pour le groupe Herbst (1 941,8 mm3) était significativement plus importante que celle mesurée dans le groupe témoin (1 060,1 mm3).
Les auteurs concluent que les traitements par dispositif de Herbst permettent une augmentation des volumes oropharyngé et laryngopharyngé, qui pourrait être utile dans la prise en charge des AOS au cours de la croissance.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Bruxisme et jeunes patients

En 2018, un consensus international est parvenu à définir le bruxisme de sommeil (i.e. BS ou SB pour sleeping bruxism)...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Gestion des patients atteints de maladies inflammatoires chroniques ou auto-immunes sous traitements immunosuppresseurs : une enquête des pratiques des chirurgiens-dentistes français

Contexte La fréquence des maladies inflammatoires chroniques ou auto-immunes (MICA) varie considérablement d’une population à l’autre, avec une prévalence dans...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Châssis de prothèse amovible : cobalt-chrome ou alliages de titane ?

En prothèse amovible à infra­structure métallique, les alliages Co-Cr constituent le matériau de choix par ses propriétés de résistance et...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Sécuriser ses décisions thérapeutiques

L’exercice quotidien d’omnipratique nous conduit fréquemment à nous poser la question de la réalisation d’une intervention en accord avec les...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Leucoplasie orale et imiquimod

Limiquimod (analogue nucléosidique de la famille des imidazoquinolines) est un immunomodulateur dont l’activité repose essentiellement sur son rôle de ligand...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Crête osseuse atrophiée et reconstruction pré-implantaire : greffe autogène ou xénogène

Depuis son avènement au début des années 80, l’implantologie moderne connaît un développement continu et exponentiel grâce à une meilleure...