L’aspartam est sans danger selon l’Autorité européenne de sécurité des aliments

  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire
Information dentaire

« L’aspartame et ses produits de dégradation sont sûrs pour la consommation humaine aux niveaux actuels d’exposition », conclut l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) dans sa première évaluation complète des risques associés à cet édulcorant publiée le 10 décembre.

Pour réaliser son évaluation, l’Autorité a entrepris l’examen de toutes les recherches scientifiques disponibles sur l’aspartame en tenant compte des études menées tant chez l’animal que chez l’homme.

Les experts concluent que la dose journalière acceptable (DJA) actuelle de 40 mg / kg de poids corporel / jour constitue « une protection adéquate pour la population générale ».

L’aspartam n’induit pas de risques de cancer, n’entraîne pas de dommage pour le cerveau et le système nerveux, n’affecte pas le comportement ou le fonctionnement cognitif chez les enfants et les adultes, la femme enceinte et son fœtus.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Santé publique

UFSBD, coopération franco-marocaine

L’UFSBD et son homologue marocain, l’Association marocaine de prévention bucco-dentaire (AMPBD) ont signé une convention de coopération fin novembre. Objectifs notamment : un partage...
Santé publique

Grippe : la campagne de vaccination prolongée

Alors que selon Santé publique France, le taux de consultation pour syndrome grippal est en nette augmentation (66 %) depuis fin décembre,...
Santé publique

Janvier sobre : et pourquoi pas en 2022 ?

Le #DryJanuaryFR est de retour. Le Défi de Janvier, c’est ultra-simple : ne pas boire une goutte d’alcool à partir de...
Santé publique

Antibiotiques : baisse de consommation « inédite » en 2020

àl’occasion de la journée européenne d’information sur les antibiotiques du 18 novembre, les acteurs publics (gouvernement, ministère de la Santé, Santé...
Santé publique

Article réservé à nos abonnés Vive la vaccination !

Après avoir eu 66 millions d’épidémiologistes l’année dernière, la France compte 66 millions de vaccinologues, capables de donner des avis autorisés sur...
Santé publique

Alcool : testez-vous avec l’alcoomètre

En plus d’une campagne de communication jusqu’au 28 novembre, l’Assurance maladie lance « l’alcoomètre », un site internet qui permet de renseigner sa consommation d’alcool,...