L’OMS confirme le niveau élevé d’antibiorésistance

Information dentaire

La Revue

L'hebdo de la médecine bucco-dentaire
44 numéros par an

Abonnez-vous

500 000 personnes dans 22 pays (occidentaux ou non) sont victimes d’infections bactériennes résistantes aux antibiotiques, selon un rapport de l’OMS publié le 29 janvier. Le rapport compile les données recueillies par un réseau de surveillance baptisé GLASS (Global Antimicrobial Surveillance System) mis en place en 2015.
 
Hors tuberculose (non pris en compte dans par le rapport), les infections bactériennes les plus résistantes sont Escherichia coli, Klebsellia pneumoniae, Staphylococcus aureus, Streptococcus pneumoniae et Salmonella spp. Elles sont aussi les plus fréquentes… Le taux de résistance à la pénicilline, va jusqu’à 51 % dans certains pays. Ce premier rapport GLASS « confirme que l’antibiorésistance est un grave problème partout dans le monde » selon l’OMS qui encourage tous les pays « à instaurer des systèmes de surveillance pour détecter la pharmacorésistance et alimenter en données ce système mondial. »

Laisser un commentaire