L’URPS chirurgiens-dentistes Ile-de-France appelle à la vigilance face à la reprise de l’épidémie de COVID-19

  • Publié le .
Information dentaire
« Restons vigilants. Restons mobilisés. Continuons à faire appliquer dans nos cabinets les gestes barrières. Ils sont essentiels pour limiter la diffusion de l’épidémie et protéger les populations les plus vulnérables », alerte le 17 juin l’URPS chirurgiens-dentistes d’Ile-de-France.
Selon Santé publique France, début juin, le taux d’incidence brut régional était de 269 cas pour 100 000 habitants contre 182 pour 100 000 hab. à la fin mai et augmentait pour la première fois après une phase de 8 semaines consécutives de baisse. Les taux d’incidence augmentaient dans l’ensemble des départements franciliens.
Au 16 juin, le taux d’incidence au niveau national a fortement progressé (+ 53%) et ce dans toutes les classes d’âge, de même que le taux de positivité, en particulier chez les 20-59 ans (+5 points).
« Nous assistons à un relâchement de la vigilance des patients, déplore l’URPS. Nombreux sont celles et ceux à faire tomber le masque dans les salles d’attente de nos cabinets ».
Pour l’ensemble des locaux accessibles aux patients, « le port d’un masque de protection pour les personnes d’au moins 6 ans peut être rendu obligatoire par le responsable de l’établissement », rappelle l’URPS (III de l’article 47-1 du Décret n° 2021-699 du 1er juin 2021) à toutes fins utiles.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

COVID-19

Covid long pour 55 % des patients hospitalisés en Chine

Si, deux ans après leur hospitalisation, la santé physique et mentale des patients atteints du Covid-19 s’est améliorée, quelle que...
COVID-19

Alerte sur les masques FFP2 de forme KN 95

Dans un communiqué du 17 mai, l’Institut national de recherche et de sécurité (INRS) « ne recommande pas l’utilisation des masques...
COVID-19

« La pandémie n’est pas finie », prévient l’Académie nationale de médecine

« La pandémie n’est pas finie », s’alarme l’Académie nationale de médecine pour qui l’allègement des mesures contre la Covid-19 est « prématuré »....
COVID-19

Covid-19 : un chirurgien-dentiste ne peut pas refuser de soigner un patient non vacciné, sans passe vaccinal ou sans test négatif

« Contrairement à ce qu’elle prévoit pour les établissements de santé, la loi ne subordonne pas l’accès du cabinet dentaire à...
COVID-19

L’OMS s’inquiète des conséquences de l’accumulation des déchets médicaux liés à la Covid-19

Alertes aux déchets médicaux. Dans un rapport publié le 1er février l’Organisation mondiale de la santé (OMS) s’inquiète des dizaines...