La Chirurgie Orale tout simplement

  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire
Information dentaire
« Aider le chirurgien-dentiste à pratiquer la chirurgie orale de façon efficace et à intervenir dans les meilleures conditions de confort et de sécurité. » Telle est l’ambition première de cet ouvrage de Patrick Limbour, à paraître en novembre aux Éditions Espace id. Rencontre avec son auteur principal, qui a fédéré autour de lui une équipe de praticiens spécialisés issus du service de chirurgie orale du CHU de Rennes.

Quelle est l’ambition de cet ouvrage ?

Dans ce livre, dont le but n’est pas d’être exhaustif, nous avons souhaité exposer de façon claire les principes généraux de la chirurgie orale, de l’anamnèse des patients jusqu’à l’organisation du plateau technique en passant par la présentation de l’ensemble des éléments qui permettent à l’heure actuelle d’accueillir les patients dans des conditions sécurisantes et confortables pour eux, mais également pour les praticiens. Nous entendons en effet dédramatiser l’acte, à la fois pour le patient et pour le praticien traitant.

À qui s’adresse-t-il ?

Nous souhaitons nous adresser à l’externe, à l’interne, à l’étudiant et au praticien qui souhaitent acquérir de nouvelles compétences, avec pour objet de les orienter, les guider vers une pratique prudente et raisonnée. Notre but est de transmettre de façon claire et concise les éléments qui permettront aux lecteurs d’optimiser leur activité de chirurgie orale.

Dans ce but, vous présentez donc les recommandations actuelles ?

En effet, nous proposons les recommandations telles qu’elles sont éditées par les sociétés savantes, notamment la Société Française de Chirurgie Orale dont le président, Louis Maman, a accepté de préfacer l’ouvrage. Nous souhaitons ainsi contribuer à ce que les praticiens exercent la chirurgie orale selon les pratiques médicales telles qu’elles sont désormais admises.

Comment le titre, « tout simplement » se traduit-il dans le cœur de l’ouvrage ?

Nous exposons de façon claire la plupart des interventions pratiquées par les omnipraticiens et les spécialistes, à l’aide notamment de nombreux schémas afin de rendre intuitive l’acquisition des connaissances. Les techniques sont parfaitement décrites, pas à pas, étape par étape, et quelques éléments permettent d’acquérir des tours de main et des petites astuces destinés à simplifier et valoriser l’acte. Mais nous consacrons également un chapitre à la gestion des complications, redoutées par de nombreux omnipraticiens. Elles sont listées, décrites, et la conduite à tenir face à chacune d’elles est détaillée. Le geste approprié, susceptible d’y remédier, est clairement indiqué pour faire en sorte que la complication en reste au stade d’incident opératoire, sans générer de situation délétère pour le patient et très inconfortable pour le praticien. Pour que la chirurgie orale demeure ou devienne une passion, comme elle l’est pour celles et ceux qui ont contribué à cet ouvrage.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

À découvrir

Article réservé à nos abonnés Jean Hélion, l’abstrait dérouté par le déroulé de la vie

Droites lignes et retour de bâton Peut-on être un chantre majeur de l’abstraction dans les Années 30, proche de Mondrian, et revenir...
À découvrir

Article réservé à nos abonnés Ces liens que Lyon tisse au cœur du vivant

« Qu’un ami véritable est une douce chose »… La Fontaine a raison ; mais on dit aussi « qui aime bien...
À découvrir

Article réservé à nos abonnés Spécial Tendances – avril 2024

« On n’a pas deux fois l’occasion de faire une bonne première impression… » Si le professionnalisme de l’équipe dentaire contribue pour...
À découvrir

Le dentiste faisait le Guignol

Canut comme ses parents, puis marchand forain, Laurent Mourguet, né à Lyon le 3 mars 1769, devient, à 24 ans, arracheur de dents. Le...
À découvrir

Article réservé à nos abonnés Copies qu’on forme

Ados et robots : demain la veille Comment les questions sur la formation de l’identité de genre, au fil de l’apprentissage...
À découvrir

Article réservé à nos abonnés Antoine Le Roux de La Fondée, le dernier élève-associé de Pierre Fauchard

Depuis son arrivée à Paris, Pierre Fauchard (1679-1761) habitait l’hôtel de l’Alliance, au 14 de la rue des Fossés-Saint-Germain ;...