La cigarette électronique en cause dans cinq décès aux Etats-Unis

Information dentaire

La Revue

L'hebdo de la médecine bucco-dentaire
44 numéros par an

Abonnez-vous

Déjà plus de 450 cas avérés de maladie pulmonaire associée à l’utilisation de cigarettes électroniques ont été recensés dans 33 Etats américains et cinq décès ont été confirmés en Californie, dans l’Illinois, l’Indiana, l’Oregon et le Minnesota, le 6 septembre par les Centers for Disease Control and Prevention (CDC).

Les autorités sanitaires continuent d’enquêter pour trouver la ou les causes de cette « épidémie » : éléments plastiques ou métalliques du dispositif, liquides (arômes), capsules de remplissage, cartouches…

Dans chacun des cas, les enquêteurs ont examiné les dossiers médicaux des patients et consulté l’équipe de soins pour exclure d’autres causes possibles. Les victimes, parfois très jeunes (19 ans), présentent toutes des symptômes respiratoires (toux, essoufflement ou douleur à la poitrine) à quoi s’ajoute parfois des troubles gastro-intestinaux (nausées, vomissements ou diarrhées), de la fatigue, de la fièvre ou une perte de poids.

« Aucune preuve de maladie infectieuse n’ayant été identifiée, ces maladies pulmonaires sont probablement associées à une exposition chimique, estiment les CDC. Les résultats radiologiques ne sont pas probants ». Ces symptômes se sont développés en quelques jours, mais parfois sur plusieurs semaines. Le mystère reste entier.

Laisser un commentaire