La crise sanitaire a accru le recours aux soins dentaires des plus précaires

  • Publié le .
Information dentaire

« À trop se focaliser sur la lutte contre le virus de la Covid-19, les autres problèmes de santé ont eu tendance à ne pas être traités ou à être depriorisés. Les mesures de confinement et les restrictions de mouvements ont constitué des obstacles à la continuité des soins », constate amèrement Médecins du Monde (MdM) dans son rapport annuel 2020 publié le 9 septembre. La baisse de fréquentation de ses 15 centres de soins et d’orientation (Caso) est importante : – 37,8 %. En 2020 seulement 14 348 personnes ont été accueillies contre 23 048 en 2019.

Il s’agit d’une population jeune (moyenne d’âge de 33,7 ans), majoritairement masculine (64,4 % d’hommes) comprenant 97 % de ressortissants étrangers, principalement originaires d’Afrique subsaharienne (42,9 %), du Maghreb (30,1 %) et de l’Europe (19,2 %) dont 11,2 % de l’Union européenne (y compris la France). Principal motif de visite : la santé pour 77 % d’entre eux.

Les problèmes rencontrés sont similaires à ceux relevés en 2019. Ils sont principalement d’ordre digestif (24,4 %), ostéoarticulaire (19,9 %), respiratoire (18,0 %) et, dans une moindre mesure, dermatologiques (13,2 %), cardiovasculaires (8,6 %) et psychologiques (8,3 %).

Seules 434 consultations dentaires spécifiques ont été réalisées pour 243 patients (contre 1 564 consultations pour 720 patients en 2019). Mais en proportion, cela correspond à une augmentation de 2,4 % sur l’ensemble des consultations (de 4,5 % en 2019 à 6,9 % en 2020), souligne le rapport. « Cette augmentation pourrait s’expliquer par l’arrêt et/ou l’inaccessibilité des consultations aux urgences hospitalières ou dans les Pass dentaires (permanence des hôpitaux, ndlr), et à la fermeture temporaire des cabinets dentaires », selon MdM.

Cette année le rapport ne détaille pas le contenu des interventions bucco-dentaire. En 2019, Les patients présentaient en moyenne 3,9 dents cariées, 5,2 dents absentes mais aussi 1,6 dents obturée.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Santé publique

Alcool : testez-vous avec l’alcoomètre

En plus d’une campagne de communication jusqu’au 28 novembre, l’Assurance maladie lance « l’alcoomètre », un site internet qui permet de renseigner sa consommation d’alcool,...
Santé publique

Protoxyde d’azote : les intoxications en forte hausse

L’agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) alerte sur « très nette augmentation des cas d’intoxication » au protoxyde d’azote en 2020. Et...
Santé publique

Plus de 3,5 millions de diabétiques en France

En France en 2020, plus de 3,5 millions de personnes sont traitées par médicament pour un diabète, soit 5,3 % de la population, indique...
Santé publique

Le bruit au cabinet dentaire : enquête auprès des assistantes

Dans le cadre d’une thèse universitaire, l’Unité d’investigation clinique d’odontologie du CHU de Nantes et l’UFSBD lancent une enquête auprès des assistant(e)s dentaires...
Santé publique

Antibiotiques : les pouvoirs publics appellent à poursuivre la baisse de consommation « inédite » constatée en 2020

A l’occasion de la journée européenne d’information sur les antibiotiques du 18 novembre, les acteurs publics (gouvernement, ministère de la...
Santé publique

Dénutrition : surveiller l’état bucco-dentaire, les capacités de mastication et de déglutition

Maladie silencieuse, la dénutrition concerne tous les âges et peut entraîner une diminution de l’immunité, un affaiblissement physique, une baisse...