La stéatohépatite non alcoolique (NASH) toucherait près d’un Français sur cinq

  • Publié le .
Information dentaire

La stéatohépatite non alcoolique, NASH en anglais (non-alcoholic steatohepatitis), plus communément appelée la maladie du soda, ou la maladie du foie gras, toucherait près d’un Français sur cinq (18,2 %) et 2,6 % sont atteints d’une forme déjà sévère, soit plus de 200 000 personnes en France, indique l’Inserm le 2 novembre (Institut national de la santé et de la recherche médicale).

Cette maladie correspond à une accumulation de graisse dans le foie, associée à une inflammation de l’organe. « Avec le temps, la maladie cause de graves dégâts, les mêmes que ceux provoqués par une consommation chronique d’alcool, prévient l’Institut. Et au bout du compte, les dangers vitaux sont identiques : cirrhose et cancer du foie ».

Les personnes atteintes sont le plus souvent sédentaires, en surpoids, parfois atteintes de diabète de type 2, avec une alimentation riche en graisse et en sucre. L’une des fonctions du foie étant de stocker, sous forme de graisse, le surplus d’énergie apportée par notre alimentation, si l’on consomme plus de sucre et de gras que l’on en dépense, il accumule trop de graisse, ce surplus provoquant son inflammation.

« La bonne nouvelle, c’est que prise à temps, au stade précirrhotique, la maladie est réversible : une alimentation équilibrée et suffisamment d’exercice physique permettent de stopper le processus, explique l’Inserm. La mauvaise, c’est que la maladie reste longtemps silencieuse et qu’elle est souvent découverte trop tard pour faire machine arrière ». Il n’existe pas de traitement des formes avancées de NASH, en dehors de la greffe de foie.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Santé publique

L’excès de sel européen

Chaque jour, les maladies cardiovasculaires tuent 10 000 personnes en Europe soit plus de 4 millions par an (42,5 % des...
Santé publique

Dengue : la recrudescence de cas importés inquiète

Dans un message adressé à tous les professionnels de santé le 23 avril, la Direction générale de la santé (DGS) alerte...
Santé publique

Cancer du sein : dépistage en baisse

« Les dernières données montrent un taux de participation au programme national du dépistage du cancer du sein qui reste faible...
Santé publique

L’EFP cible la « gen Z »

La « Journée européenne de la santé gingivale », organisée le 12 mai dernier par la Fédération européenne de parodontologie (EFP), a particulièrement ciblé la...
Santé publique

Éduquer à la prévention en santé

Dans un rapport publié fin mars, l’Académie nationale de médecine, face « aux valeurs médiocres de certains indicateurs comme l’espérance de...
Santé publique

Alcool, cigarette électronique, cannabis : les ados en danger selon l’OMS/Europe

L’alcool est la substance psychoactive la plus couramment consommée par les adolescents (10-20 ans), tandis que les cigarettes électroniques sont...