La « vape » toujours conseillée dans le sevrage

  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°37 - 30 octobre 2019
Information dentaire

La vapoteuse bien utilisée dans des conditions correctes de température avec des liquides respectant les normes françaises peut aider à l’arrêt des cigarettes », confirme la Société francophone de tabacologie (SFT) dans un communiqué du 16 octobre. Elle tente ainsi de rassurer après les décès liés à l’utilisation de l’e-cigarette enregistrés aux États-Unis. Au 11 octobre, 1 299 cas de maladies aiguës associant signes respiratoires, digestifs et généraux ont été recensés dont 26 décès.

Or, l’enquête menée par les autorités de santé américaines a retrouvé un dénominateur commun chez les personnes présentant ces symptômes : l’utilisation d’une vapoteuse avec, dans la grande majorité des cas, des produits contenant du tétrahydrocannabinol (e-joints). La SFT recommande donc d’acheter des e-liquides pour vapoteuse qui ont la certification de conformité à la norme AFNOR.

« Les utilisateurs de vapoteuse ne doivent pas se procurer ces liquides auprès d’amis, de la famille et, en particulier, ils ne doivent pas les acheter dans la rue ou sur des sites web ne garantissant pas la qualité des produits vendus, conseille-t-elle vivement. D’une manière générale, le vapotage doit être utilisé exclusivement pour arrêter le tabac fumé et formellement déconseillé aux mineurs non fumeurs. »

Un dispositif de signalement et d’investigation des cas de pneumopathie sévère chez des utilisateurs a été mis en place (www.santepubliquefrance.fr).

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Santé publique

Utilisation indue du marquage CE 0197

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) alerte la profession de l’utilisation indue de marquage CE 0197 sur des...
Santé publique

Fourmies cherche des praticiens

La ville de Fourmies, dans le Nord, vient de budgéter 156 040 € en conseil municipal pour recruter des libéraux de santé, médecins et chirurgiens-dentistes notamment, sur la période...
Santé publique

Trois brossages quotidiens protègent encore mieux des risques cardiovasculaires

Un brossage des dents au moins trois fois par jour est associé à une réduction de 10 % du risque de fibrillation auriculaire...
Santé publique

Relèverez-vous #LeDéfiDeJanvier ?

Le « Mois sans alcool » aura bien lieu au mois de janvier. Il ne sera pas organisé par Santé Publique France comme...
Santé publique

Mise en garde contre le mésusage du protoxyde d’azote

Le ministère de la Santé alerte sur le mésusage du protoxyde d’azote. « On observe depuis quelques mois des consommations répétées,...
Santé publique

1000 € par an : restes à charges invisibles

« Le montant réel des restes à charge en santé reste sous-évalué », s’alarme France Asso Santé dans un communiqué du 25...