Le « Mois sans tabac » a débuté le 1er novembre

  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°39 - 13 novembre 2019
Information dentaire

Pourquoi un mois ? Parce qu’après un mois de sevrage, les chances d’arrêter définitivement sont multipliées par cinq. Tous les chirurgiens-dentistes sont invités, notamment par l’Ordre, à relayer cette opération en conseillant à leurs patients de cesser de fumer et en prescrivant des substituts nicotiniques (pris en charge par l’assurance maladie à 65 %). Le conseil d’arrêt donné par un professionnel de santé augmente de plus de 50 % les chances que le fumeur parvienne à arrêter et qu’il maintienne son abstinence à long terme, c’est-à-dire plus de 6 mois. Affiches, dépliants, brochures ou vidéos de sensibilisation sont disponibles gratuitement sur http://mois-sans-tabac.tabac-info-service.fr.

Dans un communiqué du 30 octobre, l’Observatoire français des drogues et toxicomanies (OFDT) estime que depuis l’instauration du « Mois sans tabac » en novembre, le nombre d’appels traités par les tabacologues de Tabac info service (39 89) augmente de plus en plus fortement au cours du dernier trimestre (relativement au dernier trimestre de l’année précédente) : + 7 % en 2016, + 19 % en 2017 et + 40 % en 2018. Les ventes totales de tabac en volume sur les trois premiers trimestres de 2019 ont baissé de 6,2 %, tandis que les ventes de traitements de substitution sont toujours orientées à la hausse au 3e trimestre 2019 : + 12 % par rapport aux ventes du 3e trimestre 2018.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Santé publique

Enceinte, les médicaments c’est pas n’importe comment

Pas d’automédication, pas d’ibuprofène ou d’aspirine après le 5e mois de grossesse, pas d’alcool, pas de tabac, ne jamais arrêter seule...
Santé publique

EuroPerio10 : une étude montre les dangers des piercings buccaux

Poches parodontales profondes, récessions gingivales, saignements, migrations dentaires… Une revue systématique présentée à EuroPerio le 16 juin montre que les...
Santé publique

Article réservé à nos abonnés Gare au proto !

La consommation de protoxyde d’azote, malheureusement désormais très répandue auprès des sujets jeunes, présente une forte dangerosité neurologique. Utilisé dans le champ...
Santé publique

Grippe saison 2021-22 : une épidémie atypique

Une durée plus courte (9 semaines au lieu de 11 en moyenne) et un pic atteint très tard, début avril...
Santé publique

Sept Académies plaident pour une approche mondiale et « one health » de l’antibiorésistance

Réunies en colloque le 15 juin, sept Académies (chirurgie dentaire, médecine, pharmacie, chirurgie, vétérinaire, sciences et agriculture) plaident pour une...
Santé publique

Le tabac est aussi « un poison pour la planète », dénonce l’OMS

Si le tabac est à l’origine de plus de 8 millions de décès dans le monde chaque année, il est aussi directement...