Le « Mois sans tabac » a débuté le 1er novembre

  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°39 - 13 novembre 2019
Information dentaire

Pourquoi un mois ? Parce qu’après un mois de sevrage, les chances d’arrêter définitivement sont multipliées par cinq. Tous les chirurgiens-dentistes sont invités, notamment par l’Ordre, à relayer cette opération en conseillant à leurs patients de cesser de fumer et en prescrivant des substituts nicotiniques (pris en charge par l’assurance maladie à 65 %). Le conseil d’arrêt donné par un professionnel de santé augmente de plus de 50 % les chances que le fumeur parvienne à arrêter et qu’il maintienne son abstinence à long terme, c’est-à-dire plus de 6 mois. Affiches, dépliants, brochures ou vidéos de sensibilisation sont disponibles gratuitement sur http://mois-sans-tabac.tabac-info-service.fr.

Dans un communiqué du 30 octobre, l’Observatoire français des drogues et toxicomanies (OFDT) estime que depuis l’instauration du « Mois sans tabac » en novembre, le nombre d’appels traités par les tabacologues de Tabac info service (39 89) augmente de plus en plus fortement au cours du dernier trimestre (relativement au dernier trimestre de l’année précédente) : + 7 % en 2016, + 19 % en 2017 et + 40 % en 2018. Les ventes totales de tabac en volume sur les trois premiers trimestres de 2019 ont baissé de 6,2 %, tandis que les ventes de traitements de substitution sont toujours orientées à la hausse au 3e trimestre 2019 : + 12 % par rapport aux ventes du 3e trimestre 2018.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Santé publique

Utilisation indue du marquage CE 0197

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) alerte la profession de l’utilisation indue de marquage CE 0197 sur des...
Santé publique

Fourmies cherche des praticiens

La ville de Fourmies, dans le Nord, vient de budgéter 156 040 € en conseil municipal pour recruter des libéraux de santé, médecins et chirurgiens-dentistes notamment, sur la période...
Santé publique

Trois brossages quotidiens protègent encore mieux des risques cardiovasculaires

Un brossage des dents au moins trois fois par jour est associé à une réduction de 10 % du risque de fibrillation auriculaire...
Santé publique

Relèverez-vous #LeDéfiDeJanvier ?

Le « Mois sans alcool » aura bien lieu au mois de janvier. Il ne sera pas organisé par Santé Publique France comme...
Santé publique

Mise en garde contre le mésusage du protoxyde d’azote

Le ministère de la Santé alerte sur le mésusage du protoxyde d’azote. « On observe depuis quelques mois des consommations répétées,...
Santé publique

1000 € par an : restes à charges invisibles

« Le montant réel des restes à charge en santé reste sous-évalué », s’alarme France Asso Santé dans un communiqué du 25...