Le congé maternité : cinq questions clés

  • Par
  • Publié le . Paru dans Profession Assistant(e) Dentaire n°5 - 15 décembre 2021 (page 38-41)
Information dentaire
Vous êtes enceinte ? Dans quelques semaines, vous allez devoir prendre un congé maternité pour accueillir votre enfant. Comment et à quel moment devrez-vous opportunément prévenir le ou les praticien(s) employeur(s), quelle sera la durée de ce congé, ou encore, comment se passera la reprise de votre travail à son issue ? Revue de détails.

Quelle que soit votre situation, vous bénéficiez automatiquement d’un congé de maternité, en partie avant votre accouchement, et en partie après. Ce congé est obligatoire. Il n’est pas possible d’y renoncer totalement. Votre contrat de travail est suspendu tout long de votre congé.

Quelle sera la durée de mon congé maternité ?

Elle dépend principalement du nombre d’enfants déjà à charge, mais aussi du nombre d’enfants à naître. Les nombres de semaines avant et après l’accouchement indiqués dans le tableau I sont des maximales. Avec l’accord du médecin, il est possible de réduire la durée du congé prénatal de 3 semaines maximum pour augmenter celle du congé postnatal d’autant. Il est également envisageable de réduire la durée totale du congé, mais pas en dessous de 8 semaines, dont 6 après l’accouchement.

En cas de naissances multiples, le début du congé prénatal peut-être anticipé jusqu’à 4 semaines, mais le congé postnatal en sera réduit d’autant.

En cas d’accouchement prématuré, la durée totale du congé n’est pas impactée : le congé postnatal est prolongé d’autant.

Et, en cas d’accouchement tardif, le congé prénatal est prolongé jusqu’à la date effective de l’accouchement sans que votre congé postnatal ne soit réduit d’autant.

Pour déterminer les dates votre propre congé maternité, de votre départ à votre retour au cabinet, il vous faut connaître votre date présumée d’accouchement, qui sera déterminée par votre médecin.

En cas d’adoption, le/la salarié(e) a le droit de suspendre le contrat de travail pendant une période de dix semaines au plus à la date de l’arrivée de l’enfant au foyer, vingt-deux semaines en cas d’adoptions multiples.

Tableau I. Durée du congé maternité.

Enfants à naître

Durée du congé prénatal

Durée du congé postnatal

Durée totale du congé de maternité

1er ou 2e enfant

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Politique de santé

Assistants médicaux : objectif 10 000 en 2024

6 000 contrats d’assistants médicaux ont été signés depuis leur création en 2019, se félicite l’assurance maladie fin janvier. Elle en espère...
Politique de santé

Le Parlement européen vote la suppression des amalgames dentaires dans l’UE à compter du 1er janvier 2025

Le Parlement européen a adopté le 17 janvier, en première lecture, la proposition de règlement de la Commission européenne visant...
Politique de santé

Les boxes de téléconsultation de la SNCF font débat

« La SNCF se trompe de priorité », souligne l’Ordre des médecins le 20 novembre, face à la décision de l’entreprise ferroviaire...
Politique de santé

Parentalité, taxe lapin, modulation tarifaire : sur fond de 49-3, l’Assemblée Nationale enterre les mesures adoptées au Sénat

Comme en première lecture, le gouvernement aura finalement eu recours à l’article 49.3 de la Constitution pour faire adopter, en...
Politique de santé

Les revenus des médecins en forte baisse

« Les revenus des généralistes (- 5,72 %), tout comme ceux des spécialistes (- 2,65 %), enregistrent la plus forte baisse observée depuis une...
Politique de santé

Aide financière pour maternité, modulation tarifaire, taxe lapins… le Sénat apporte sa touche au PLFSS 2024

Les sénateurs ont terminé l’examen du Projet de loi de financement pour la sécurité sociale pour 2024 (PLFSS) et doivent...