Le marché des médicaments en cinq points clés

  • Publié le .
Information dentaire

Le « Memento du médicament » publié le 21  octobre par La Mutualité fournit les principales données de ce marché en 2012.


• Chute des ventes

2,9  milliards de boîtes de médicaments ont été vendues en France en 2012 en pharmacie de ville, soit un marché de 29,6  milliards d’euros. Les ventes ont chuté en volume, mais également en valeur (- 1,7 %) en 2012. Une involution liée à la commercialisation de nouveaux génériques, à des baisses de prix, des déremboursements et des objectifs de prescriptions.

• Le générique se reprend

Après une stagnation en 2011, le marché des génériques a été marqué par une reprise dynamique de ses ventes en valeur (+ 13 %). Ce marché pèse 5,2  milliards d’euros, soit 19 % de l’ensemble du marché du médicament de ville, soit 700 millions de boîtes de génériques vendues (+ 9,6 %). Deux milliards d’euros ont été ainsi économisés.

• L’automédication reste marginale

Avec 2,1  milliards d’euros, le marché de l’automédication reste faible, malgré une progression en valeur (+ 5,3 %) et en volume (+ 2,2 %). En 2012, 440 millions de boîtes de médicaments ont été achetées sans ordonnance. Parmi les plus courus : les antalgiques (123  millions de boîtes), les anti-infectieux/décongestionnants du pharynx (26  millions), les médicaments du rhume (23  millions) et des médicaments de stomatologie (18  millions).

• Prescription en DCI* au point mort

Fin 2012, le taux national de prescriptions en DCI (en nom de molécule) en médecine de ville était de 12,3 % avec une progression annuelle de 0,4 point. Les médecins généralistes prescrivent davantage en DCI (13,5 %) que les médecins spécialistes (6,9 %). Une proposition de loi vient d’être déposée à l’Assemblée pour contraindre les médecins à prescrire sous cette forme.

* Dénomination commune internationale.


• Le poids de l’hôpital

Les prescriptions d’origine hospitalière ont représenté 22,3 % des dépenses de médicaments en ville. En valeur, elles ont progressé en moyenne de 5,3 % depuis 2010, alors que les prescriptions réalisées en ville ont chuté en moyenne de 3,2 %.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Politique de santé Santé publique

Violences conjugales : repérer et agir

Dans le cadre du « Grenelle contre les violences conjugales » ouvert par le gouvernement début septembre, la Haute autorité de santé (HAS) a publié...
Santé publique

L’espérance de vie en bonne santé à 65 ans progresse encore

En 2018, l’espérance de vie à la naissance atteint 85,3 ans pour les femmes et 79,4 ans pour les hommes, en très légère progression...
Santé publique

Substances psychoactives chez les jeunes : moins de tabac, autant d’alcool, et plus de cannabis

Tabac. La prévalence du tabagisme quotidien des 18-24 ans a largement diminué, passant de 44,9 % en 2000 à 35,3 % en 2017 pour...
Santé publique

Mal de dos

« Pour que le mal de dos s’arrête, mieux vaut ne pas s’arrêter. » L’Assurance maladie relance sa campagne d’information sur la lombalgie initiée en 2017 dans le but « de...
Santé publique

Le Nutri-Score, plat de résistance du programme nutrition santé

Le Nutri-Score, ce repère graphique qui synthétise le score nutritionnel des aliments sur une échelle de 5 couleurs (du vert...
Santé publique

Des fonds pour Océan Dentiste

Le bateau Océan Dentiste, équipé d’un fauteuil dentaire, va de port en port, s’arrête dans les écoles pour faire de la...