Le revenu moyen des médecins généralistes progresse de 1,5 %

Information dentaire

La Revue

L'hebdo de la médecine bucco-dentaire
44 numéros par an

Abonnez-vous

En 2017, le revenu moyen des médecins généralistes avant impôt (IRPP) progresse de 1,57 % à 77 243 € (ensemble secteurs 1 et 2) et celui des spécialistes de 2 % à 111 161 €, selon les données de la Caisse autonome de retraite des médecins de France (104 655 déclarations). À ce niveau de revenu, le généraliste se situe au milieu de la pyramide des revenus des médecins libéraux, au-dessus des endocrinologues (53 K€), des psychiatres (68 K€), des gynécologues (76 K€), mais en dessous des ORL (102 K€), des stomatologistes (128 K€), des anesthésistes (166 K€) ou des cancérologues (271 K€), spécialistes les mieux rémunérés. La progression des revenus des généralistes résulte du passage de la consultation de 23 à 25 € intervenu en mai 2017 et d’une hausse de 3 % de la rémunération sur objectif de santé publique (ROSP).

Pour mémoire, selon les statistiques de la caisse de retraite (CARCDSF) portant sur 37 585 revenus déclarés (ODF et autres spécialités compris), le revenu moyen 2017 avant impôts (IRPP) des chirurgiens-­dentistes s’élevait à 106 745 € (bénéfice fiscal avant déduction des cotisations assurance groupe et Madelin, Dom-Tom inclus), marquant une baisse de 0,74 % par rapport à 2016 (évaluation au 11 janvier 2019). Le revenu médian, qui reflète mieux le revenu moyen d’un omnipraticien, se situe à 85 040 € (lire Id du 17/4/2019).

Laisser un commentaire