Le sport c’est entre 2,5 et 5 heures par semaine pour les adultes, 1 heure par jour pour les enfants, selon l’OMS

  • Publié le .
Information dentaire

« Il serait possible d’éviter jusqu’à 5 millions de décès par an si la population mondiale était plus active », assure l’OMS le 25 novembre à l’occasion de la publication de ses « Lignes directrices sur l’activité physique et la sédentarité ».

« Chacun, quels que soient son âge et ses capacités, peut avoir une activité physique et tous les types de mouvements ont leur importance », insiste l’organisation qui recommande que les adultes pratiquent au moins 150 à 300 minutes d’activité aérobique d’intensité modérée par semaine (ou la durée équivalente d’activité d’intensité soutenue) y compris les personnes atteintes de maladies chroniques ou en situation de handicap. Quant aux enfants et adolescents, ils doivent pratiquer en moyenne 60 minutes d’activité physique aérobique d’intensité modérée par jour pour rester en forme.

Une activité physique régulière est essentielle pour prévenir et mieux prendre en charge les maladies cardiaques, le diabète de type 2 et le cancer, ainsi que pour réduire les symptômes de dépression et d’anxiété, atténuer le déclin cognitif, améliorer la mémoire et stimuler la santé du cerveau. Les femmes sont appelées à maintenir une activité physique régulière tout au long de la grossesse et après l’accouchement. Et il est conseillé aux personnes âgées (65 ans ou plus) d’ajouter des activités qui mettent l’accent sur l’équilibre et la coordination, ainsi que sur le renforcement musculaire, ce qui aide à prévenir les chutes et à améliorer la santé.

« Le moindre mouvement compte, assure l’OMS. Toute activité physique est bénéfique et peut s’inscrire dans le cadre du travail, du sport, des loisirs ou encore du transport (marche, trottinette et vélo), mais aussi passer par la danse, le jeu et les tâches ménagères quotidiennes, comme le jardinage et le nettoyage ».

Ces lignes directrices mondiales ont été élaborées dans le cadre de son « Plan d’action mondial pour promouvoir l’activité physique 2018-2030 » dont le but est de réduire de 15 % le manque d’activité physique à l’horizon 2030. L’OMS encourage les pays à adopter ces lignes directrices mondiales en vue d’élaborer des politiques nationales de santé

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Santé publique

Article réservé à nos abonnés Risques sanitaires des JO 2024 vus par l’infectiologue : tout est prévu, sauf l’imprévisible ?

L’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques (JOP) du 26 juillet au 8 septembre 2024 en France, premiers jeux de l’ère post-Covid, provoquera...
Santé publique

Bonne tenue globale de la vaccination en 2023

L’adhésion et le recours à la vaccination sont en hausse en France, constate Santé publique France (SPF) à l’occasion de...
Santé publique

Journée mondiale sans tabac : « Protéger les enfants de l’ingérence de l’industrie du tabac »

« Protéger les enfants de l’ingérence de l’industrie du tabac », sera le thème de la « Journée mondiale sans tabac » du 31...
Santé publique

L’excès de sel européen

Chaque jour, les maladies cardiovasculaires tuent 10 000 personnes en Europe soit plus de 4 millions par an (42,5 % des...
Santé publique

Dengue : la recrudescence de cas importés inquiète

Dans un message adressé à tous les professionnels de santé le 23 avril, la Direction générale de la santé (DGS) alerte...
Santé publique

Cancer du sein : dépistage en baisse

« Les dernières données montrent un taux de participation au programme national du dépistage du cancer du sein qui reste faible...