Le taux d’incidence global du cancer diminue en France

  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire
Information dentaire

En 2017, en France métropolitaine, on estime à 400 000 le nombre de nouveaux cas de cancers », selon l’Institut national du cancer (Inca) qui présentait « L’essentiel des faits et chiffres » de l’année 2017 le 27 mars dernier. Entre 2005 et 2012, le taux d’incidence du cancer baisse chez les hommes (- 1,3 % par an) et tend à se stabiliser chez les femmes (+ 0,2 %). Les cancers les plus fréquents restent le cancer de la prostate (48 427 nouveaux cas) chez l’homme, devant les cancers du poumon et colorectaux, et le cancer du sein (58 968 nouveaux cas) chez la femme devant les cancers colorectaux et du poumon.
 
En 2017, en France métropolitaine toujours, on estime à 150 000 le nombre de décès par cancer. Toutefois, la baisse du taux de mortalité amorcée depuis 1980 se poursuit quel que soit le sexe (- 1 % par an pour les femmes et –  1,5 % par an pour les hommes). Le cancer du poumon chez l’homme (84 000 cas) et le cancer du sein chez la femme (66 000 cas) demeurent les plus meurtriers. L’Inca demande un renforcement du dépistage du cancer colorectal, « trop insuffisant », alors qu’il s’agit d’un test simple à faire chez soi. Et si ce cancer est détecté tôt, il guérit « dans 9 cas sur 10 ».
 
Autre inquiétude de l’Institut : l’alcool. « Près de 28 000 nouveaux cas de cancers en France sont attribuables à sa consommation, soit 8 % des nouveaux cas de cancers toutes localisations confondues », estime-t-il. La consommation moyenne en France est de 2,6 verres « standards » par jour et par habitant (un verre standard contient 10 g d’alcool pur), la plus forte d’Europe. L’Inca propose de mettre en place une nouvelle valeur repère de consommation, quel que soit le sexe, et de l’exprimer en nombre de verres standard par semaine : soit 10 verres standards par semaine « avec des jours sans consommation pour limiter le risque pour la santé ».

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Santé publique

Article réservé à nos abonnés Risques sanitaires des JO 2024 vus par l’infectiologue : tout est prévu, sauf l’imprévisible ?

L’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques (JOP) du 26 juillet au 8 septembre 2024 en France, premiers jeux de l’ère post-Covid, provoquera...
Santé publique

Bonne tenue globale de la vaccination en 2023

L’adhésion et le recours à la vaccination sont en hausse en France, constate Santé publique France (SPF) à l’occasion de...
Santé publique

Journée mondiale sans tabac : « Protéger les enfants de l’ingérence de l’industrie du tabac »

« Protéger les enfants de l’ingérence de l’industrie du tabac », sera le thème de la « Journée mondiale sans tabac » du 31...
Santé publique

L’excès de sel européen

Chaque jour, les maladies cardiovasculaires tuent 10 000 personnes en Europe soit plus de 4 millions par an (42,5 % des...
Santé publique

Dengue : la recrudescence de cas importés inquiète

Dans un message adressé à tous les professionnels de santé le 23 avril, la Direction générale de la santé (DGS) alerte...
Santé publique

Cancer du sein : dépistage en baisse

« Les dernières données montrent un taux de participation au programme national du dépistage du cancer du sein qui reste faible...